Le marché auto allemand reprend, les constructeurs germaniques se défendent

2 mn

Les immatriculations de voitures neuves en Allemagne sont reparties, avec une (petite) hausse en juillet, profitant d\'un jour ouvré supplémentaire mais aussi d\'une légère reprise des ventes aux particuliers. Elles ont progressé de 2,1% à 253.146 unités, selon l\'agence fédérale allemande de l\'automobile KBA. Leur dernière progression remontait au mois d\'avril (+3,8%). Elles avaient ensuite chuté de près de 10% en mai et de 4,7% en juin. Sur les sept premiers mois de l\'année, les immatriculations de voitures neuves dans le pays restent toutefois orientées à la baisse (-6,7% à 1,76 million d\'unités). \"Le mois de juillet est un bon début pour la stabilisation que nous attendons sur la seconde moitié de l\'année\", pronostique pour sa part la fédération des constructeurs VDA. La production outre-Rhin a baissé de 3% sur six mois et les exportations de 1% seulement. La VDA considère que celles-ci devraient se ranimer dans les mois qui viennent, comme la production.>> Lire aussi : Les équipementiers auto français se portent bien grâce à leurs clients allemands et à l\'AsieBoom de la Chine et des Etats-UnisLes constructeurs allemands profitent de la résistance du marché d\'outre-Rhin, qui se tient mieux face à la crise que le français. Indépendamment de leur marché intérieur,  les constructeurs germaniques tirent parti également de leur forte réputation en Europe de l\'ouest et de l\'est, ainsi que de la bonne tenue du créneau du haut de gamme, leur spécialité. Ils jouissent aussi de leurs solides positions (surtout le groupe Volkswagen) en Chine et aussi, plus modestement, de leurs ventes sur un marché d\'outre-Atlantique porteur. BMW a écoulé plus de 954.000 véhicules dans le monde sur le premier semestre, en hausse de 6%. Un niveau historique. Même chose pour Mercedes, qui affiche un mois de juillet record. Sur sept mois, les ventes de la firme à l\'étoile ont crû de 8,1% à 811.227 véhicules. Volkswagen a enregistré pour sa part une progression de 5,4% de ses ventes au premier semestre à 4,87 millions de véhicules, malgré un fléchissement en Europe de l\'ouest (-3,6%).Bons résultats financiersDans ces conditions, les groupes allemands affichent de très honorables résultats financiers. BMW a enregistré un bénéfice semestriel avant impôts de plus de 4 milliards d\'euros, similaire grosso modo à celui de l\'an dernier à la même période. Sa marge opérationnelle automobile atteint 9,8% (en recul). Celle de la division automobile de Volkswagen atteint  5,7% du chiffre d\'affaires (contre 6,8% il y a un an). Mercedes (voitures particulières) affiche un bénéfice d\'exploitation (en recul de 42%) à 1,5 milliard d\'euros milliard d\'euros. Soit une marge de 6,4% (sur le deuxième trimestre. Porsche (inclus dans le groupe Volkswagen) en est à 18%, un record mondial. 

2 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.