Bic continue d'égrener les bonnes surprises

En grande difficulté avant la crise, l'action Bic reprend du poil de la bête depuis mars 2009. Le titre du groupe a, cette année, gagné plus de 20 %. Un renouveau confirmé par la publication des résultats semestriels de l'entreprise mercredi. Bic a dégagé un résultat net part du groupe de 99,8 millions d'euros, en hausse de 41,3 %. Le chiffre d'affaires de la société spécialisée dans la papeterie, les briquets et les rasoirs jetables, s'est élevé à 865,6 millions d'euros, en hausse de 5,8 % à base comparable. Le marché a bien accueilli la nouvelle, le titre a oscillé dans la matinée de mercredi avant de finir la séance en hausse de 3,03 % à 57,49 euros. La réaction modérée du début de séance peut s'expliquer par les commentaires des dirigeants de la société. Ceux-ci ont précisé qu'ils s'attendaient à une croissance de l'activité inférieure sur la deuxième partie de l'année et ce, en raison d'un ralentissement attendu des ventes de briquets et de rasoirs. Pour 2010, Bic anticipe une progression de 5 % du chiffre d'affaires à base comparable.Quasi duopole Cédric Rossi, analyste chez Aurel BCG, rappelle que le groupe est « historiquement prudent » et il n'exclut donc pas que l'entreprise « batte ses objectifs ». Le courtier estime que la marque se porte bien car elle continue de conquérir des parts de marché malgré un environnement défavorable : diminution du nombre de fumeurs qui entraîne la baisse des ventes de briquets, émergence des marques de distributeurs qui concurrencent la papeterie et le quasi duopole Gillette/Wilkinson sur le marché des rasoirs. Mathias ThépotLA VALEUR À SUIVRE

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.