La part des CDD dans les recrutements atteint son plus haut niveau depuis 13 ans

C\'est demain jeudi 5 septembre que l\'on connaitra le taux de chômage pour le deuxième trimestre au sens du BIT (Bureau international du travail) ainsi que les indicateurs de l\'Insee sur le marché du travail, toujours pour le deuxième trimestre. En attendant, la Dares (Service des statistiques du ministère du Travail) vient de publier ses dernières données concernant les mouvements enregistrés sur le marché du travail au premier trimestre, période où la France était techniquement en récession.La prudence des entreprises gonfle le volume des CDDDans ce contexte de grande prudence des entreprises sur le front des embauches en raison des inconnues qui pèsent sur l\'avenir à moyen terme, la part des CDD dans les recrutements croît de 0,8 point sur un trimestre (et 2,5 points sur un an) pour représenter 82,4% dans les entreprises de 10 salariés ou plus. Le taux le plus élevé de ces 13 dernières années.C\'est le tertiaire qui a le plus recours aux contrats courts : 83,9% des embauches s\'y font en CDD, contre 69,2% dans l\'industrie et 58% dans la construction.Depuis le 1er juillet, en vertu de la loi sur la sécurisation de l\'emploi, issue de l\'accord national interprofessionnel du 11 janvier dernier, le coût de certains CDD, notamment ceux de courtes durées, a été surenchéri pour les employeurs via une majoration des cotisations d\'assurance chômage. Le gouvernement entend ainsi lutter contre la précarité et notamment la multiplication des CDD de très courtes durées.Le taux de démission exceptionnellement faibleA noter, autre effet de la crise qui incite à la prudence, que le taux de démission au premier trimestre atteint 1,3%. En un an il a baissé 0,2 point et se situe désormais au niveau le plus faible observé au cours de la décennie.  

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.