109 milliards d'euros de déficit en sept mois

 |   |  294  mots
udget de l'ÉtatFin juillet, le déficit budgétaire a enfoncé un nouveau seuil pour s'établir à 109 milliards d'euros (sur les sept premiers mois de l'année). Un point bas historique. Le déficit de l'État a donc plus que doublé en un an puisque, en juillet 2008, il se montait à 51,4 milliards d'euros. Dans ces conditions, la prévision d'un déficit budgétaire compris entre 125 et 130 milliards cette année est-elle encore tenable ? Dans l'entourage du ministre du Budget, Éric Woerth, on affirme que, « à ce stade, cette prévision n'est pas remise en cause ». À mi-mots néanmoins, on admet qu'il existe un aléa baissier sur cette estimation. Ceci sera précisé à la fin du mois, lors de la présentation du projet de budget pour 2010. recettes en baisseSelon Bercy, l'écart de 57,6 milliards observé sur un an provient principalement du « poids de la conjoncture économique sur l'évolution des recettes et, à hauteur de 25,8 milliards, de l'effet des différentes mesures de soutien de l'économie ». Concernant les rentrées fiscales, elles affichent une chute de 23 % à 123 milliards par rapport à la même période de l'an dernier. Alors que les recettes de l'impôt sur le revenu sont stables, TVA, impôts sur les sociétés et TIPP reculent très nettement. La palme revenant à l'impôt sur les sociétés, en chute de 87,5 % à 3,5 milliards d'euros. Les mesures du plan de relance ? reports arrières d'IS et remboursements anticipés de crédit d'impôt ? ont particulièrement eu un effet sur les rentrées de cet impôt. La fin de 2009 devrait être meilleure. À partir de l'estimation des acomptes restant à verser, Bercy espère toujours que les recettes d'IS soient comprises entre 20 et 25 milliards cette année. Anne Eveno

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :