Fitch et Standard & Poor's dégradent lourdement Sharp et Panasonic

 |   |  237  mots
L'électronique japonaise est plus que jamais dans le collimateur des agences de notation. Vendredi, Fitch a dégradé vendredi de six crans la note de la dette à long terme de Sharp. Le groupe nippon est désormais estampillé "B-", et se voit donc relégué en catégorie spéculative. Mais Fitch n'en reste pas là, puisque l'agence de notation a prévenu qu'elle pourrait encore abaisser cette note, évoquant les graves difficultés du groupe d'électronique sur ses marchés.Une "faible sécurité de remboursement"Selon l'AFP, la nouvelle note du groupe japonais est la 7e moins bonne de l'échelle de Fitch, qui en comprend 22, et correspond à "un émetteur ne présentant qu'une assez faible sécurité de remboursement sur le long terme".Le même jour, Standard & Poor's a également fait feu sur un autre cador japonais de l'électronique. L'agence de notation a lourdement dégradé Panasonic de deux crans, à "BBB-". Elle estime que l'énorme perte nette prévue par le groupe japonais cette année va affaiblir son profil financier et entraver son rétablissement. Et pour cause : mercredi, Panasonic a stupéfié la communauté des affaires en annonçant une prévision de perte nette de 765 milliards de yens (7,6 milliards d'euros) pour l'exercice en cours. Cette somme colossale serait proche de la perte historique subie l'année passée qui s'est élevée à 772 milliards de yens. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :