Réforme des retraites : tout ce qui va changer

 |   |  416  mots
La messe est presque dite. Si, d'ici un mois, le Conseil constitutionnel, saisi par les parlementaires socialistes, ne vient pas mettre un grain de sable dans les rouages, la loi sur la réforme des retraites sera promulguée.Pour les travailleurs, elle aura bien évidemment de lourdes conséquences. Le passage de l'âge légal à 62 ans, du taux plein à 67 ans, l'allongement de la durée de travail ont été largement médiatisés. Ce qui ne veut pas dire que l'on en perçoit bien les tenants et aboutissants, vu la complexité de nos régimes (lire les 4 décryptages de ce dossier).Mais le texte fourmille également de petits articles, parfois passés inaperçus, et qui auront des répercussions sur nos futures pensions. Et il y a quelques bonnes nouvelles ! D'abord, tout retraité pourra demander, dès le 1er janvier 2013 à ce que sa pension soit versée mensuellement et non plus chaque trimestre, comme c'était le cas jusqu'à présent. Ensuite, le gouvernement a mis l'accent sur l'information à destination du grand public. Envoi d'une information générale en début de carrière, possibilité d'entretien dès 45 ans (sur demande du travailleur), ou lorsqu'une expatriation est envisagée, relevé de carrière actualisé par voie électronique sur simple demande... Cette dimension pédagogique ne sera pas trop pour comprendre les régimes actuels (lire l'interview).Par ailleurs, même si les conditions ne sont pas encore précisées, les régimes complémentaires obligatoires des artisans et commerçants devront être unifiés d'ici le 1er janvier 2013, comme les caisses Arrco pour les salariés il y a quelques années. « Cela va simplifier un peu les régimes, se réjouit Marc Darnault, associé au cabinet de conseil Optimaretraite. En espérant qu'ils s'aligneront sur celui en place pour les salariés. »Produits d'épargne modifiésPlusieurs articles du projet de loi modifieront les caractéristiques des principaux produits d'épargne pour la retraite (un dossier sera consacré à ce sujet dans « La Tribune » du 19 novembre prochain). Pour l'anecdote, une entreprise qui met en place une de ces fameuses retraites « chapeaux » pour ses dirigeants aura désormais l'obligation de proposer également un produit de retraite collectif (Perco, Article 83...) à ses salariés.Enfin, une étude sera lancée dès 2013 pour envisager le passage à une retraite à points. Ce système ne permet pas, a priori, de faire des économies mais a au moins le mérite... de la lisibilité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :