Patrick Le Lay quitte le conseil d'administration de TF1

1 mn

Une page se tourne Patrick Le Lay a quitté fin décembre le conseil d'administration de TF1, la chaîne qu'il a dirigée de 1987 à 2007. Ce départ se fait avant le terme de son mandat d'administrateur (avril 2011). Il n'en fallait pas plus pour lancer des spéculations sur un désaccord entre Patrick Le Lay et Martin Bouygues, principal actionnaire du groupe audiovisuel. Mais le groupe de BTP dément toute mésentente entre les deux hommes. Ce départ s'est fait « en plein accord avec TF1 et Bouygues », ont déclaré les deux sociétés.En revanche, Patrick Le Lay (67 ans) conserve son poste de président du fonds d'investissement Serendipity, détenu à parité par Bouygues et le holding Artémis de la famille Pinault. Les deux groupes ont accordé à Serendipity un premier budget d'une centaine de millions d'euros, dont la moitié a déjà été investie dans 6 sociétés.Typiquement, le fonds prend un quart à un tiers du capital aux côtés des fondateurs. Il est ainsi rentré au capital de Wonderbox (coffrets-cadeaux), a acquis près de 25 % de Michel et Augustin (biscuits), et pris 35 % de Légende, la société de production cinématographique d'Alain Goldman (« la Môme »). Il a aussi pris 30,7 % de F4, qui édite des jeux en ligne tels que « Exalight » pour Neuf Cegetel.paris sportifs« Last but not least », le fonds s'intéresse aux paris sportifs : il a racheté le fournisseur d'informations hippiques Geny à 50-50 avec le PMU, puis a créé la Société de Paris Sportifs (SPS) à 50-50 avec Eurosport. Cette dernière s'est lancée dans les paris en ligne sous la marque EurosportBet. L'offre, lancée en Grande-Bretagne et en Italie, doit débarquer en France en 2010. J. H.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.