Rebond spectaculaire des produits électroniques en Europe

 |   |  684  mots
Record en perspective. Le marché mondial de l'électronique grand public flirtera cette année avec les 1.000 milliards de dollars, du jamais-vu. Il est très exactement attendu à 964 milliards de dollars (726 milliards d'euros) par Steve Koenig et Chris Ely, analystes au sein de la Consumer Electronic Association (CEA), qui organise le Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas. Ce salon de l'électronique grand public, le plus important au monde, auquel « La Tribune » est conviée par le groupe de télécommunications Motorola, n'ouvre ses portes que jeudi et c'est donc entre bruits de perceuses, essais de micros et autres préparatifs de dernière minute que Steve Koenig et Chris Ely ont dévoilé leur vision du marché de l'électronique grand public pour 2011. Mille milliards de dollars, cela représente une hausse de 10 % - ou de 91 milliards de dollars - du marché mondial de l'électronique grand public par rapport à 2009. Certes, cette progression est inférieure à celle de 13 % enregistrée en 2010. Mais il faut dire que le marché de l'électronique grand public revenait de loin, après une chute de 9 % en 2009, à 771 milliards de dollars, conséquence de la récession économique. Même en 2008, avant que la crise ne débute, le marché n'avait pas connu de croissance à deux chiffres, avec une progression cantonnée à 7 %.Grande nouveauté, ce sont les pays matures qui tireront les ventes de l'électronique grand public cette année, prenant ainsi le relais des pays émergents. D'accord, la Chine, le reste de l'Asie et l'Amérique du Sud garderont des dynamiques des plus honorables, avec des croissances respectivement attendues à 15 %, 12 % et 10 %, ce qui devrait leur permettre de peser 37 % du marché mondial de l'électronique grand public cette année, contre 34 % en 2009. Mais l'Europe de l'Ouest caracolera en tête avec un marché de l'électronique grand public en hausse de 23 % en 2011, contre 8 % seulement en 2010. Encore faut-il que les plans d'austérité budgétaire des différents gouvernements européens ne viennent pas jouer les trouble-fêtes. L'Amérique du Nord suivra, avec un bond de 15 %, après 10 % l'année précédente. « Les pays développés dépensent à nouveau », insiste Steve Koenig. D'autant plus que les produits high-tech deviennent meilleur marché, compte tenu d'une concurrence exacerbée entre les fabricants. Ces consommateurs disposés à acheter des produits high-tech se tourneront en priorité vers les smartphones, les ordinateurs portables et les téléviseurs LCD. Sur les 91 milliards de dollars supplémentaires que le marché mondial de l'électronique grand public génèrera cette année par rapport à 2009, 59 milliards de dollars proviendront des seuls smartphones et 26 milliards des ordinateurs portables. Les ventes mondiales de smartphones, ces téléphones multimédias connectés à Internet, devraient bondir de 64 % cette année, à 322 millions d'unités, soit 21,8 % du marché mondial de la téléphonie mobile, selon Steve Koenig et Chris Ely. Bond des tablettes tactiles« Un nombre croissant de personnes remplacent leur téléphone mobile standard par un smartphone », explicite Steve Koenig. C'est même le cas dans certains pays émergents : en Asie (hors Chine), les ventes de smartphones devraient bondir de 93 %, à 20,8 milliards de dollars, en 2011, alors qu'elles ne progresseront « que » de 34 % en Europe de l'Ouest et de 11 % en Amérique du Nord. Quant aux PC portables, plébiscités par des consommateurs qui souhaitent emporter leur « laptop » partout, leurs ventes en volumes progresseront de 18 %, à 220 millions d'unités, ce qui représente près de 70 % du marché total des ordinateurs. Au passage, dans le domaine de la mobilité toujours, les tablettes tactiles comme l'iPad d'Apple ne sont pas oubliées, puisque leurs ventes devraient quasiment doubler cette année, à 30 millions d'unités, contre 17 millions en 2010. Enfin, les ventes de téléviseurs LCD augmenteront de 8 %, à 197 millions d'unités, au détriment des télés cathodiques et des écrans plasma, soit près des trois quarts (74 %) du marché des téléviseurs. Il ne reste plus qu'à espérer que l'économie mondiale ne réserve pas de mauvaises surprises, afin que les belles perspectives de l'électronique grand public ne demeurent pas un voeu pieux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :