Investissements : Paris perd de son attractivité

 |   |  341  mots
Paris perd-elle de sa superbe ? La capitale française vient de perdre 4 places dans le classement KPMG sur l’attractivité. Elle passe ainsi de la sixième à la dixième place entre 2011 et 2012 (exercice clos en septembre). Cette étude se fonde sur les investissements internationaux. La région parisienne aura ainsi récolté près de 108 investissements internationaux, contre 351 investissements pour Londres, qui a pleinement profité de l’impact des Jeux Olympiques. Sur la période cumulée 2008/2012, Paris est classé sixième avec 641 investissements internationaux. Londres est loin devant avec 1375 investissements.Les BRIC s’installent en haut du classementSur le classement 2012, les trois villes qui suivent la capitale britannique sont implantées dans les pays émergents (Hong Kong, Shanghaï). Avec Pékin et Moscou, les BRIC occupent ainsi 5 places dans le Top 10 de ce classement. New York arrive en cinquième place. Cette étude a été commandée par l’association Paris Ile de France Capitale économique qui réunit la Chambre de commerce et d’industrie de Paris et plus d’une centaine de grandes entreprises. Pierre Simon qui dirige cette association veut croire que les investissements ont baissé en 2012 en région parisienne en raison d’une année électorale qui a poussé les investisseurs à l’attentisme. .Ralentissement mondialLes incertitudes sur la zone euro, et le ralentissement de la croissance chinoise expliquent également cette morosité des investissements. L’étude de KPMG constate une baisse de 12% des investissements dans le monde dont une baisse de 16% en Europe de l’ouest. A l’inverse, une étude du cabinet PwC avait placé, en octobre dernier, Paris en quatrième place des villes leaders du monde économique et sociale après New York, Londres, et Toronto. La capitale française avait même progressé de 4 places dans ce classement. A l’inverse du classement KPMG qui se fonde uniquement sur le critère des investissements, l’étude de PwC a rassemblé des données plus qualitatives comme la qualité des transports, l’activité économique, le système éducatif et le rayonnement mondial.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :