L'éditorial de Pierre-Angel Gay  : La querelle des Anciens,

Toute la France dans un ticket restau... L'inventivité, le droit, les passe-droits, l'action des lobbies, l'usine à gaz réglementaire et, pour finir, une querelle digne des Anciens et des Modernes, qui enflamme la Toile (nous sommes en 2010, tout de même). L'inventivité, c'est celle de Jacques Borel, qui importe de Grande-Bretagne, au début des années 60, ce qu'on appelle alors les « bons repas ». Le Ticket-Restaurant est né. Il ne cessera de fructifier Le temps du droit, c'est celui de Georges Pompidou, Premier ministre, qui dote d'un cadre législatif ce système de prise en charge de la restauration salariée. Le Code du travail en fixe toujours l'usage : le ticket ne doit servir qu'à payer la consommation d'un repas ou l'« achat de préparations alimentaires ». Le temps des passe-droits, c'est celui des passages en caisse dans les grandes surfaces, qui voient tout un chacun, surtout en fin de mois, acquitter le prix de son chariot avec ses titres restaurant. Qu'il s'agisse de plats cuisinés ou d'une... nouvelle tondeuse à gazon ! Le temps des lobbies, c'est celui des restaurateurs, pas assez choyés, sans doute, avec la baisse de la TVA et furieux de voir s'évaporer une manne de 4 milliards d'euros. Ils obtiennent de l'État une remise au pas. Finies, les petites et grandes tolérances. Depuis le 1er mars, les grandes surfaces sont tenues de respecter à nouveau le droit. Les choses auraient pu s'arrêter là si les détaillants de fruits et légumes n'avaient obtenu l'insertion dans la loi de juillet 2009 portant réforme de... l'hôpital le droit d'utiliser les titres restaurant dans leurs établissements. Depuis, tout le monde est mécontent. Le lobby du lait exige la même chose (c'est aussi bon pour la santé). Et les consommateurs refusent de se faire dicter où, quand et ce qu'ils doivent manger. On attend avec délice le prochain épisode...

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.