Ce qu'il ne fallait pas manquer dans la tribune de samediPol...

 |   |  583  mots
La longue agonie du Grenelle de l'environnementCe fut l'une des forces du Grenelle de l'environnement. Pendant plusieurs semaines entre juin et septembre 2007, État, patronat, syndicats, ONG écologistes et représentants des collectivités locales se sont parlé, écoutés et sont parvenus à des compromis sur 273 mesures. « La magie du Grenelle » avait parfaitement fonctionné. Une indéniable réussite politique exploitée à la moindre occasion par Nicolas Sarkozy et son ministre du Développement durable, Jean-Louis Borloo. Deux ans et demi après le Grenelle, la magie n'opère plus. Une table ronde qui réunirait aujourd'hui les mêmes partenaires qu'hier tournerait vite à la foire d'empoigne. Le Grenelle n'est peut-être pas mort dans les textes. Il l'est certainement politiquement.et aussi...Richard Garriott, l'homme qui veut acheter la lunePropriétaire d'un robot russe disparu sur la lune il y a presque trente ans et récemment repéré, un homme d'affaires texan réclame aujourd'hui un droit de propriété du sol lunaire.Daniel Cohn-Bendit, champion de la communication politiquePour les journalistes politiques, Dany le Vert est sans conteste le meilleur communicant de la classe politique. Jean-François Copé, Dominique de Villepin, Rama Yade et Cécile Duflot sortent également du lot. En revanche, Xavier Bertrand et Ségolène Royal n'ont plus la main.L'acier s'envole, l'industrie dérouilleLes spectaculaires augmentations de prix obtenues en Asie par les géants mondiaux du minerai de fer, matière première de l'acier, menacent-elles la fébrile reprise européenne ? C'est en tout cas le message martelé par différentes fédérations professionnelles représentant les sidérurgistes et leurs clients, alarmés de voir cette hausse fragiliser les marchés de l'automobile, de la construction ou de l'électroménager.et aussi...La grande braderie des raffineries européennes continueLe suisse Petroplus envisage de céder la raffinerie alsacienne de Reichstett qu'il avait reprise à Shell... en 2007.Après la polémique suscitée par le projet de fermeture par Total de sa raffinerie de Dunkerque, le groupe suisse Petroplus a tenté de passer inaperçu. C'est par un communiqué très discret qu'il a annoncé envisager de céder sa raffinerie de Reichstett (Bas-Rhin), près de Strasbourg.Quand la banque Santander crée une ville à sa mesureLa cité financière de la première banque espagnole rassemble en son sein tous les services d'un centre-ville faisant de ces 240 hectares perdus dans la campagne madrilène un microcosme autosuffisant. Certains parlent de « prison dorée ».et aussi...Les courtiers en crédit immobilier ont la coteUne étude de TNS Sofres révèle que 22 % des Français envisageraient de faire appel à un courtier plutôt qu'à une banque pour trouver un prêt immobilier.Les tops et les flops du premier trimestre boursierL'analyse d'Erik Izraelewicz : DSK, la « rupture » au FMIDSK candidat à l'Élysée ? À Washington, le chouchou des Français a révolutionné le FMI. Il en a refait un pouvoir qui compte. Et il y a pris goût. Alors, présider la France ou influer sur le monde ?et aussi...Le bloc-notes de Stéphane SOUMIERConfidences et réflexions de l'animateur de « Good Morning Week-End », la tranche matinale de BFM Radio.Le regard politique d'Hélène Fontanaud : On dit parfois que gouverner, c'est choisir. Ces temps-ci, on pourrait ajouter que c'est surtout choisir ses reculs. Pour ne rien rater, de l'info du week-endchaque samedi, La tribune numérique, sur mobile ou PC Mois découverte. Accès gratuit

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :