Footways va accentuer sa lutte contre les pesticides

 |   |  298  mots
Créée en 2009 par Igor Dubus, un ancien ingénieur du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), et par un associé allemand, Footways se considère déjà comme « l'acteur de référence dans l'estimation quantitative des risques de transfert de produits phytosanitaires vers les ressources en eau ». « Nous sommes, explique Igor Dubus, les seuls en France et en Europe et même au-delà à proposer ces services, c'est pourquoi notre développement très rapide se heurtait à un problème de trésorerie. » La jeune société vient donc de lever 1 million d'euros auprès de Seventure Partners et de Sofimac Partners. Avec cet apport en capital, Footways qui emploie aujourd'hui 9 personnes va immédiatement créer 7 postes avec un objectif de 4 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2013. Lauréate en 2009 et 2010 du concours national de la création d'entreprises de technologies innovantes avec, à la clef, 295.000 euros de subventions, la PME est née d'un projet européen de recherche, « Footprint », coordonné par Igor Dubus pour Bruxelles. En s'appuyant sur un centre de calcul accessible depuis le Web, la PME conçoit des logiciels permettant d'estimer les quantités de pesticides perdus depuis les parcelles agricoles et pouvant rejoindre les rivières ou les nappes phréatiques. Elle travaille pour cela avec le monde agricole, les Agences de l'eau ou les services publics. « Nos clients, précise Igor Dubus, peuvent ainsi avoir accès à une information quantitative et pertinente permettant de concilier agriculture et protection de l'environnement. » La levée de fonds va aussi permettre d'élargir le périmètre de l'entreprise qui veut proposer, toujours dans le domaine de l'eau, des outils pour mesurer les risques liés aux rejets de nitrates, de produits pharmaceutiques ou vétérinaires. Jean-Jacques Talpin, à Orlé

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :