La crise financière menace la reprise européenne

 |   |  335  mots
La crise financière qui secoue l'Europe fera-t-elle dérailler la reprise ? La commission européenne a réhaussé hier ses prévisions de croissance pour la zone euro tablant désormais sur une maigre croissance de 0,9 % en 2010 (contre 0,7 % précédemment) et 1,5 % en 2011. « L'amélioration des perspectives de croissance cette année est une bonne nouvelle pour l'Europe » mais « nous devons veiller à ce que les risques qui pèsent sur la stabilité financière ne compromettent pas cette évolution », a mis en garde le commissaire aux Affaires économiques, Olli Rehn. Les inquiétudes portent essentiellement sur les pays les plus fragiles de la zone euro, dits les « PIIGS » (Portugal, Italie, Irlande, Grèce et Espagne). L'activité en Grèce devrait se contracter de 3 % cette année, selon la commission qui tablait précédemment sur une légère récession (? 0,3%). La Commission se montre sceptique sur les prévisions de déficit de la Grèce puisqu'elle estime qu'ils atteindront encore 9,3 % cette année alors qu'Athènes table sur 8,1 %. « Afin de préserver la reprise économique, qui reste assez modeste et fragile, il est absolument essentiel de contenir le feu de broussailles en Grèce afin qu'il ne devienne pas un incendie de forêt », a martelé Olli Rehn.éviter la contagionIl s'agit notamment d'éviter la contagion au Portugal et à l'Espagne dont la situation est, somme toute, nettement moins grave que la Grèce. La Commission table en effet sur une légère récession de 0,4 % en Espagne et sur une croissance de 0,5 % au Portugal. La France croîtrait de 1,3 % en 2010 et l'Allemagne de 1,2 %. Le taux de chômage de la zone euro (10,3 % en 2010) continuerait de grimper en 2011 (10,4 %). « Une croissance durable exige des efforts d'assainissement budgétaire déterminés », a mis en garde le commissaire européen. Pour la zone euro, le déficit des comptes publics s'élèverait à 6,6 % du PIB en 2010 et 6,1 % en 2011.La dette s'établirait quant à elle à 84,7 % et 88,5 % du PIB de la zone euro. X. H.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :