Le suédois Volvo vise la Chine, patrie de son actionnaire Geely, et se redresse en Europe

 |  | 540 mots
Lecture 3 min.
L\'autre marque européenne de haut de gamme, non allemande, commence à décoller en Chine et se redresse en Europe. Le suédois Volvo Cars (rien à voir avec le producteur de camions AB Volvo) a vu ses ventes totales progresser de 14% en juillet à 33.650 véhicules. Les États-Unis restent  le premier débouché de Volvo Cars avec 5.908 véhicules (+3,3%). Mais, en Chine, Volvo Cars grimpe 61,6%, à 4.640 véhicules en juillet, de 37,5% à 33.342 sur sept mois. Il est vrai que la maison-mère de Volvo est désormais chinoise. Il s\'agit du constructeur Geely.  La  présence du constructeur scandinave est encore bien faible aujourd\'hui en Chine. Mais celui-ci compte sur la la légitimité \"nationale\" de son actionnaire pour  partir à l\'assaut du fructueux marché de la Nomenklatura locale, qui roule historiquement en Audi.Usine à ChengduVolvo démarre actuellement  la production d\'un lot de véhicules de pré-série dans son usine de Chengdu. La fabrication en série devrait débuter au quatrième trimestre. La capacité annuelle est de 120 000 véhicules. Le premier modèle sera la S60L, c\'est-à-dire une version rallongée de la berline de gamme moyenne S60 fabriqué aujourd\'hui à Gand, en Belgique. Hakan Samuelson, le PDG de Volvo, expliquait toutefois récemment, dans un entretien au quotidien suédois Dagens Nyheter, que l\'objectif de vendre 200.000 voitures en 2015 n\'était \"pas réaliste\" et qu\'il serait révisé à la baisse. Volvo y a vendu 42.000 unités en 2012, soit 11% de moins qu\'en 2011.... et dix fois moins qu\'AudiLe 4x4 XC 60, le plus populaireVolvo s\'est également bien comporté le mois dernier en Suède, son marché intérieur, avec des ventes en hausse de 15%, à 3.258 véhicules. Volvo Cars est toujours leader du marché suédois. Le reste de l\'Europe enregistre également une forte hausse en juillet. Et ce, grâce à l\'arrivée de la compacte V40, même si le 4x4 Volvo XC 60 reste le modèle le plus populaire de la gamme avec plus du quart des ventes. Sur la période janvier-juillet, les ventes mondiales de Volvo Cars chutent toutefois encore de 3,2% par rapport à l\'année dernière.Economies d\'échelle insuffisantesVolvo est prisonnier d\'économies d\'échelle insuffisantes à cause de sa petite taille. Malgré la qualité reconnue de ses modèles, la firme de Göteborg souffre d\'une production concentrée sur la Suède et la Belgique. La firme est ainsi absente industriellement outre-Atlantique, notamment. Hakan Samuelsson, le nouveau patron de l\'entreprise, avait estimé en décembre dernier qu\'il serait \"très compliqué\" d\'éviter une perte opérationnelle cette année. Pour renouer avec les profits, Volvo se restructure. En février, dernier il a annoncé 1.000 suppressions d\'emplois. Il compte actuellement 22.500 personnes à travers le monde. Volvo Car Group  a par ailleurs annoncé des investissements lourds, pour onze milliards de dollars (8,5 milliards d\'euros) entre 2011 et 2015. Objectif principal: créer une seule plate-forme modulable et une nouvelle famille de moteurs à quatre cylindres, nettement plus sobres et capables de couvrir l\'ensemble de sa gamme. Volvo va dévoiler l\'an prochain son prochain 4x4 haut de gamme pour remplacer l\'actuel XC90  

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :