L'IFA de Berlin s'impose dans l'électronique

 |   |  443  mots
La grande foire de l'électronique grand public de Berlin, l'IFA (pour Internationale Funkausstellung), qui fermera ses portes le 8 septembre a réussi à s'imposer comme l'un des grands rendez-vous annuels du secteur. Après une baisse de régime, le salon qui fête cette année sa cinquantième édition, est parvenu à faire revenir les têtes d'affiche. Eric Schmidt, le PDG de Google y fera l'allocution de clôture mardi alors que Howard Stringer (PDG de Sony), ou Fumio Ohtsubo (Panasonic) l'auront précédé à Berlin. La première édition de l'IFA s'était tenue en 1924, autour de produits du futur, dont les premiers récepteurs radio et les premières télévisions. 242 exposants y avaient occupé 3.300 m2. Cette année, ils sont 1.423 (+ 22 % par rapport à 2009) sur 134.000 m2 (+ 11 %). Quatre exposants de 1924 existent encore : Loewe, Bosch, Siemens et Telefunken. Dès les premières éditions de ce qui s'appelait alors le Great German Radio and Phonograph Show, les personnalités s'y pressaient. Albert Einstein y a ainsi prononcé le discours d'ouverture en 1930, trois ans avant de fuir l'Allemagne nazie. Joseph Goebbels, le ministre de la Propagande du troisième Reich, viendra plusieurs fois inaugurer le salon avant qu'il s'arrête en 1939 avec la guerre. L'homme appréciait particulièrement la radio, nouveau média qu'il avait qualifié de « huitième pouvoir ». Commandé par Goebbels, le Volksempfänger VE-301, premier récepteur radio grand public, voit le jour en 1933. Mais il ne permet alors de recevoir qu'une station radio, celle de la propagande officielle. Il coûtait 76 reichsmark et 100.000 unités ont été vendues lors de sa première apparition. En 1935, AEG présente le premier enregistreur à bande. Quatre ans, plus tard, le premier prototype de télévision commerciale est testé. Optimisme pour l'avenirAprès la guerre qui laisse l'Allemagne en ruine, il faut attendre 1950 pour voir réapparaître la foire. Elle se tient tous les deux ans à Dusseldörf et reviendra à Berlin en 1971. En 1967, le chancelier Willy Brandt inaugure le lancement de la télévision couleur hertzienne. En 1981, les premiers CD (Compact Disc) sont dévoilés. La téléphonie mobile débarque en 1989, le format 16/9 en 1995, accompagné des premières télévisions et PC à écran plat. En 1999, les téléphones mobiles savent se connecter à Internet. Le rendez-vous de Berlin est redevenu annuel en 2005.Aujourd'hui, l'IFA c'est aussi la domotique, les réseaux intelligents et les économies d'énergie. Et après la crise, l'industrie peut voir l'avenir immédiat en rose. Selon le Dr Rainer Hecker, président de Loewe, le marché de l'électronique grand public devrait augmenter de 3 % en Europe en 2010 à 180 milliards d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :