Pour Wegelin & Company, la doyenne des banques suisses, c'est fini

 |  | 226 mots
Lecture 1 min.
Agée de 272 ans, la doyenne des banques suisses, la Wegelin & Compagny, a annoncé sa fermeture définitive. Elle a reconnu sa culpabilité dans une affaire d'aide à l'évasion fiscale de contribuables américains. Elle accepte, en outre, de payer 58 millions de dollars à la justice américaine."D'environ 2002 jusqu'en 2010, Wegelin s'est entendu avec certains contribuables américains pour les aider à échapper aux obligations fiscales américaines", a reconnu son représentant, Otto Bruderer, lors de sa comparution jeudi dans un tribunal de Manhattan à New York. En dix ans, elle aurait ainsi aidé une douzaine de personne à acheminer près de 1,2 milliard de dollars dans ses coffres en Suisse.Une banque qui n'est pas présente sur le territoire américainLa direction, qui siège à Saint-Gall en Suisse, a ensuite annoncé par voie de communiqué la cessation de toutes ses activités, une fois le procès terminé.En janvier 2012, trois conseillers de la banque avaient été inculpés sur des soupçons d'aide à la fraude fiscale. Dans un premier temps, la banque avait refusé de répondre aux convocations de la justice américaine. Elle estimait que celle-ci n'avait pas de légitimité à la poursuivre puisqu'elle n'avait ni antenne ni bureau sur le territoire américain. C'est à travers la banque UBS que la Wegelin & Company opérait auprès de ses clients américains.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :