Aubervilliers rêve de dompter le Parc

Derrière les embouteillages du périphérique, Paris aperçoit sa banlieue. De l'autre côté de l'anneau circulaire, au nord-est de la capitale, le Football Club d'Aubervilliers s'apprête à vivre l'un des plus grands moments de son histoire. Fraîchement promu en CFA2 (cinquième division), la formation de Seine-Saint-Denis a rendez-vous au Parc des Princes dimanche pour y défier le PSG en 32es de finale de la Coupe de France. Un déplacement de prestige que les amateurs attendent avec impatience. « C'est une belle récompense pour tout le club, savoure l'entraîneur, Abdellah Mourine. On va essayer de faire une bonne prestation là-bas. » Depuis quelques jours, les séances d'entraînement ont perdu de leur quiétude aux abords du modeste stade André-Karman. La présence de journalistes et de supporteurs rappelle que le jour J approche. Une pression qui ne semble pas vraiment perturber les banlieusards. « Mes joueurs sont des adultes, explique Mourine. Ils savent que ce match va être un beau moment. Mais ils sont assez matures pour ne pas s'enflammer. » Un discours repris en ch?ur par les tauliers du groupe. « Ça reste un match de football. La seule différence, c'est qu'en face ce sont des professionnels », estime Vincent Doukantie, lui-même ancien international malien, passé notamment par Strasbourg et Tours. Lorsque son ami Abdellah Mourine lui a demandé de le rejoindre à Aubervilliers, il n'a pas hésité une seconde.« une belle fête »Idem pour Stéphane Boulila et Steve Marlet. Tous ont usé leurs premiers crampons sur les terrains du 93. Après une carrière bien remplie (Auxerre, Lyon, Marseille, Fulham), Marlet, bientôt 36 ans, s'est donc laissé tenter par un retour aux sources. Et à « Auber », la présence de l'ancien international français (23 sélections, 6 buts) ne passe pas inaperçue. « C'est un modèle pour tous les jeunes du club, souligne Mourine. S'il n'était pas là, il est évident qu'on parlerait beaucoup moins de nous. » Au Parc des Princes justement, Marlet ne sera pas là. Touché aux « ischio-jambiers », l'ex-pensionnaire du Red Star est forfait « à 99 % » selon son coach. Un énorme coup dur pour le club des frères Belkebla, actuellement deuxième de leur groupe de CFA2 et invaincu depuis le début de la saison. Youcef, le directeur administratif, Karim, le directeur sportif, Kamel, l'entraîneur adjoint, et Zizek, le joueur emblématique, vont devoir se passer de leur vedette face aux stars parisiennes. Mais qu'importe ! La soirée promet tout de même d'être inoubliable. « En banlieue, les jeunes sont souvent fans du PSG donc, ça va être une belle fête », assure Mourine, avant de regretter que le diffuseur Eurosport n'ait pas voulu programmé la rencontre (prévue à 20?h?45) dans l'après-midi, pour que l'ambiance soit « plus familiale ». nAmbiance dans les tribunes du Parc. L'ex-joueur de L1 Steve Marlet, (en médaillon) aujourd'hui à Aubervilliers, connaît la musique?

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.