L'Europe, quasiment inaudible

 |   |  117  mots
« Soft » : tel a été le jugement de David Cameron. Ce n'est pas du « soft power » à l'américaine dont parlait le Premier ministre britannique, lors du sommet européen de vendredi, mais de l'attitude de l'Union et de sa diplomate, Catherine Ashton - qu'il a sévèrement critiquée. Trop « molle » sur l'Égypte, comme elle l'avait été sur la Tunisie. Depuis un an environ qu'elle est haut représentant pour les Affaires étrangères, la Britannique est quasiment inaudible. Et l'Europe, qui a prévu de verser une aide totale de près de 450 millions d'euros entre 2011 et 2013 à l'Égypte, est à la traîne et se contente, toujours avec un temps de retard, d'imiter les États-Unis.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :