Teleperformance

 |   |  296  mots
C'est ce qui s'appelle terminer la semaine en beauté. Fort de la publication d'un bon chiffre d'affaires trimestriel, Teleperformance a signé une hausse de 6,38 % à 28 euros sur la séance de vendredi. Une performance qui lui permet de porter à 7,90 % ses gains sur une semaine, soit l'essentiel de la hausse enregistrée depuis le début de l'année. L'appréciation du titre ne date pas d'hier si l'on sait que sur les six derniers mois, il s'est adjugé près de 40 % en Bourse.Et malgré tout, le titre, qui ne se paie que 11,5 fois ses revenus attendus sur 2011, garde donc un potentiel d'appréciation. Celui-ci a été mis en évidence vendredi à la faveur de la publication du chiffre d'affaires du groupe sur le quatrième trimestre de l'exercice 2010. Sur cette période, l'activité s'est inscrite en progression de 23,7 % à 588 millions d'euros.Croissance à l'internationalSur l'ensemble de l'exercice, le chiffre d'affaires s'établit à 2,05 milliards d'euros, enregistrant à cette occasion une progression de 11,4 % (+ 1,1 % à périmètre et taux de change constants). Dans le détail, la croissance organique a été principalement tirée par ses activités aux États-Unis et au Brésil.Seul bémol finalement à cette publication, la prudence affichée par Teleperformance concernant ses perspectives. Globalement, le numéro un mondial des prestations de télémarketing et de centres d'appels estime que « l'environnement économique demeure incertain pour 2011, notamment en Europe ». En outre, le groupe justifie cette prudence en raison de l'instabilité actuelle dans certains pays d'Afrique du nord dans lequel il est très implanté. Une frilosité dont le marché n'a pas tenu compte. UBS, qui a relevé son objectif de cours de 30 à 31 euros en confirmant sa recommandation à l'achat sur la valeur, souligne surtout la croissance retrouvée outre-Atlantique et une stabilisation de l'activité en Europe. G. V. + 6,38 %

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :