Les professionnels du bâtiment ne croient pas à l'"explosion d'une bulle immobilière"

 |   |  284  mots
Les prix dans le domaine de l\'immobilier vont se maintenir à un niveau élevé. C\'est en tout cas ce que considèrent les professionnels du bâtiment, qui ont exclu mardi \"une explosion d\'une bulle immobilière\" lors d\'un colloque intitulé \"L\'immobilier est-il un handicap pour la France?\".\"Malgré l\'effondrement du volume des transactions et le recul massif des mises en chantier, les prix de l\'immobilier ne se sont pas écroulés depuis 2010\", a fait remarquer Didier Ridoret, le président de la Fédération française du bâtiment (FFB). \"Les prix devraient s\'orienter à la baisse durant plusieurs trimestres\" ont toutefois concédé les représentants de la fédération.Nombreux sont les vendeurs qui refusent de baisser leur prixLa situation en France ne devrait donc pas suivre l\'exemple de l\'Espagne ou des Etats-Unis, car \"les besoins en logements liés à la démographie, au vieillissement et à la décohabitation persisteront\", ont noté les professionnels. Surtout que de nombreux vendeurs refusent de baisser leur prix, quitte à patienter plusieurs mois, voire à ne pas vendre. Les besoins sont estimés à 500.000 logements neufs par an alors que le nombre de mises en chantier à chuté en 2012 à 304 234, très loin des objectifs des pouvoirs publics.Attention aux taux d\'intérêtNéanmoins, \"une forte hausse des taux d\'intérêt et l\'impact du vieillissement de la population sur les décisions de vente et d\'achat\" pourraient provoquer un afflux de biens sur le marché de la part de ménages riches en patrimoine immobilier mais pauvres en revenus, et donc un risque très grand d\'une chute des prix, nuance la FFB. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :