Assurer l'alimentation électrique

 |   |  188  mots
Si aucune nouvelle centrale électrique n'est construite, la demande d'électricité excédera la production aux alentours de 2015-2016, selon l'Ofgem, le régulateur du secteur. Le problème vient essentiellement de très vieilles centrales conventionnelles, qui doivent être fermées prochainement. Pour les remplacer, le plus rapide et le plus économique serait des centrales à gaz. Mais cela pose deux problèmes : d'une part, les réserves de gaz de mer du Nord sont en train de s'épuiser et la Grande-Bretagne serait dépendante d'importations (notamment russes) ; d'autre part, cela irait à l'opposé des objectifs de réduction des émissions de CO2.la facture risque d'augmenterLa Grande-Bretagne a, certes, d'importants projets de centrales nucléaires, mais la première ne sera construite, au mieux, que fin... 2017. Quant aux immenses projets de fermes éoliennes en mer, les premiers projets sont en cours, mais il semble improbable que les 8.000 turbines envisagées par le gouvernement soient en place d'ici à 2020. Seule certitude : les énergies renouvelables ou nucléaire sont plus chères que celle venant du gaz. La facture des Britanniques va augmenter... s'il reste encore de l'électricité à consommer.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :