Nourriture bio et chasse au CO2 pour un congrès vert

 |   |  225  mots
Un syndicat moderne, en pointe sur les sujets de société. En organisant à Tours le premier congrès syndical vert, la CFDT entend rester à la hauteur de la réputation qu'elle s'est forgée. Toute la panoplie du « parfait petit écolo » sera donc déployée. Côté nourriture, les repas seront préparés avec des produits locaux et biologiques. Et pour éviter les siestes intempestives l'après-midi, l'alcool sera, comme à Grenoble en 2006, banni.La chasse au papier s'annonce féroce. Déjà, toutes les inscriptions ou le dépôt des amendements pour le projet de résolution n'ont pu se faire qu'en ligne. Le vote sera bien évidemment électronique et les badges d'accès au congrès sont en matériau recyclable. Les « partenaires » (mutuelles, etc.) ont été invités à réveiller leur fibre « green » dans l'espoir de recevoir le « trophée de l'éco stand » à la fin de la semaine.L'arrivée en train - ou, à défaut, le covoiturage - a été très fortement recommandée aux 2.400 personnes attendues. Un cabinet a été mandaté pour comptabiliser dépenses d'énergie, volume de déchets produits et autres consommations d'eau et de papier des cinq jours du congrès.Au final, la CFDT compensera les émissions de gaz à effet de serre qui n'auront pas pu être évitées. A. L.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :