Une rigueur budgétaire difficile à vendre

 |   |  192  mots
Populariser un budget au fumet de rigueur n'est jamais facile. Mais la tâche est démesurée quand certains ministres oublient les règles élémentaires de l'usage des fonds publics ou quand un autre membre du gouvernement est pris dans les rets du conflit d'intérêts. Pas facile en effet de convaincre les Français d'accepter des hausses d'impôts via le rabotage des niches fiscales quand, au même moment, ceux-ci prennent connaissance du chèque de 30 millions d'euros perçu - légalement - par la femme la plus riche de France au titre du bouclier fiscal... Et pourtant, François Baroin n'en démord pas?: l'effort réclamé aux Français doit « permettre d'atteindre, ce qui ne s'est jamais fait dans l'histoire budgétaire de notre pays, la réduction de 8 % à 6 % du déficit ». Et ce grâce à un budget construit sur un gel des dépenses en volume avec à la clé des coupes dans les dépenses sociales (lire page 5). Et si la situation économique venait à empirer, d'autres mesures, comme une hausse des taux réduits de TVA, pourraient être décidées. Anne Eveno

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :