« 45 % des entreprises prévoient d'investir »

 |   |  264  mots
François Drouin, président du conseil d'administration de la banque publique OseoComment expliquer la faiblesse de la reprise ? Il ne faut pas oublier qu'en 2009, la France a connu une véritable déflagration. Je trouve plutôt que les entreprises ne s'en sortent pas si mal. Même si le nombre des défaillances a été élevé, ce qui est dommageable, il y eut finalement peu de sinistres parmi les entreprises d'une certaine taille. Quels signaux positifs percevez-vous ? Dans un grand nombre de secteurs, les entreprises anticipent une hausse de leur chiffre d'affaires, et 45 % d'entre elles prévoient d'investir en 2010. Les demandes de financement qui nous sont adressées concernent de plus en plus des projets d'investissement de long terme et de moins en moins la couverture de besoins de trésorerie de court terme. Ceci étant dit, il est certain que l'on pourra réellement parler de solide reprise lorsque les entreprises réembaucheront massivement. L'Etat vous a demandé d'intervenir pour renforcer les fonds propres des entreprises, via les contrats de développement participatif. Ce dispositif fonctionne-t-il ? Oui. En six mois, plus de 370 de ces contrats ont été accordés à près de 360 entreprises pour un montant de 370 millions d'euros. C'est un montant supérieur à celui prévu. A la fin de l'année, le montant accordé par Oséo aux PME et aux ETI devrait s'élever à 600 millions. C'est un autre signal positif. Le succès de ce contrat qui permet de financer des investissements lourds et non des acquisitions témoigne de l'optimisme des entrepreneurs. Propos recueillis par F. P.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :