Italie : pour "Il Cavaliere", plus dure sera la chute

 |   |  372  mots
L\'homme était habitué à trébucher, mais à ne jamais chuter. Mais cette fois, cela pourrait être la fin. Ce vendredi, une commission sénatoriale devrait lancer la procédure de déchéance parlementaire du Cavaliere, signant la fin de sa longue chevauchée.Lâché par son partiA 77 ans, Silvio Berlusconi voit la fin de ses vingt ans de carrière politique poindre. Ces dernières semaines, il n\'a pas réussi à convaincre les membres de son propre parti, le PDL, de le suivre dans son gymkhana contre le gouvernement de coalition d\'Enrico Letta, dont il était l\'un des soutiens, pour tenter d\'éviter de perdre son immunité parlementaire. Isolé, il a finalement appelé à voter la confiance au gouvernement.Condamné en août à quatre ans de prison, commuée en une peine d\'un an d\'assignation à résidence, pour une affaire de fraude fiscale, l\'ancien président du Conseil risquait de perdre son siège de sénateur à cause d\'une loi excluant de fait les élus définitivement condamnés par la justice.Crise gouvernementalePour éviter cela, il est allé jusqu\'à provoquer une crise gouvernementale majeure en ordonnant aux ministres de son parti de démissionner et casser la majorité que le social-démocrate Enrico Letta avait tant de mal à réunir.Finalement, son parti l\'a lâché. \"Dans un pays démocratique, les décisions de justice doivent être appliquées, les affaires judiciaires doivent être dissociée de la politique\", a commenté son adversaire Enrico Letta qui a finalement remporté le vote de confiance de la part du parlement italien.Silvio Berlusconi n\'en a pas fini avec la justiceSi la commission sénatoriale vote effectivement en faveur de la déchéance parlementaire de l\'ancien chef de file de la droite italienne, celle-ci devra encore être confirmée par le Sénat dans les deux semaines suivantes. Silvio Berlusconi sera alors à la merci de la justice dans les affaires du Rubygate, dans laquelle il avait été condamné en première instance en juin dernier à 7 ans de prison et à une interdiction à vie d\'exercer un mandat public, et de corruption de sénateurs.>> \"Lère Berlusconi est terminée\"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :