Les États-Unis font face à une pénurie de doses

Barack Obama est « frustr頻. Alors que le gouvernement fédéral s'était engagé à distribuer 120 millions de vaccins contre la grippe A H1N1 dès la mi-octobre, seulement 35,6 millions de doses étaient disponibles ou avaient déjà été inoculées jeudi dernier. Le Centre de contrôle américain des maladies (CDC) a commandé 250 millions de doses à AstraZeneca, Sanofi-Aventis, CSL, Novartis et GlaxoSmithKline.À la différence de la situation française, une majorité ? 53 % ? d'Américains veut se faire vacciner. Mais ils ne le peuvent pas, faute de vaccins disponibles?Depuis avril, 1.000 personnes sont décédées de la grippe H1N1 aux États-Unis où, chaque année, 36.000 individus meurent de la grippe saisonnière. Cela a suffi à décider les Américains. « Le président a fait tout ce qui lui était humainement possible pour préparer [le pays] à cette épidémie », affirme Robert Gibbs, le porte-parole de la Maison-Blanche. « Il va de soi que nous espérions que les industriels tiendraient leurs promesses », ajoute le responsable. New York en manqueSelon le « New York Times », la pénurie de vaccins aux États-Unis est amplifiée par le fait que, sur les cinq laboratoires ayant reçu une commande fédérale, seul Sanofi-Aventis dispose d'un site pour produire des vaccins contre la grippe H1N1 sur le territoire américain. À New York, où 800.000 doses ont été distribuées alors que la ville compte 8,2 millions d'habitants, la pénurie est telle que les autorités ont demandé mercredi aux médecins de cesser d'inoculer le vaccin aux adultes de moins de 65 ans lorsqu'ils sont en bonne santé. Une polémique enfle en ville sur l'attribution de vaccins à des sociétés dont Goldman Sachs, Citigroup et Morgan Stanley. Les deux premières se sont engagées à distribuer ces doses à leurs employés jugés prioritaires par le CDC (femmes enceintes, personnes malades, etc.) tandis que Morgan Stanley a redonné les siennes à sept hôpitaux.Éric Chalmet, à New York

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.