Le gotha de la finance mondiale convoqué à Bâle pour un rappel à l'ordre

 |  | 295 mots
Lecture 1 min.
Les banquiers centraux et patrons d'établissements financiers s'offrent une escapade en Suisse ce week-end. Leur séjour n'aura, hélas pour eux, rien d'idyllique puisqu'ils sont convoqués à Bâle pour un rappel à l'ordre de la Banque des règlements internationaux (BRI), qui craint un retour aux « stratégies agressives qui ont prévalu durant la période avant la crise », d'après une lettre citée par le «?Financial Times?».Plusieurs grandes banques seront présentes au rendez-vous. On croisera notamment dans les couloirs de la BRI les dirigeants de Citigroup et de Wells Fargo côté américain, et ceux de HSBC, ING et BNP Paribas côté européen. La banque française sera représentée par son directeur général Baudouin Prot, par ailleurs président de la Fédération bancaire française (FBF). En revanche, les patrons de Goldman Sachs et de Morgan Stanley ? Lloyd Blankfein et Jamie Dimon ?, ont tous deux décliné l'invitation de la BRI, d'après le quotidien britannique.« prise de risque excessive »Dans son courrier, l'institution internationale donne l'alerte. D'après elle, « le prolongement des aides [de l'État, Ndlr] et la grande disponibilité des financements à un faible coût encouragent une prise de risque excessive ». D'autant que l'économie internationale traverse une zone de turbulences, causée par l'explosion des déficits publics et du chômage, qui rend la reprise plus incertaine, signale-t-elle.Le Conseil de stabilité financière (CSF), présidé par le gouverneur de la banque d'Italie, Mario Draghi, doit par ailleurs se réunir samedi pour une session plénière. Cette réunion devrait permettre de faire progresser le chantier de la régulation lancé après le G20 de Pittsburgh, en septembre. Alexandre Madde

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :