L'inflation grimpe en Asie et menace la stabilité de l'activité

 |   |  285  mots
L'inquiétude monte sur le front de l'inflation en Asie où la surchauffe guette, selon le Fonds monétaire international. L'envolée du cours des matières premières, à l'origine des tensions sur les prix, met les Banques centrales en alerte. L'Indonésie, où la hausse des prix dépasse 7 %, le taux de croissance du Pib a atteint le record de 6,9 % fin 2010 à cause de la forte consommation. La Banque centrale, qui vient de porter à 6,75 % le coût du crédit, pourrait donner un nouveau tour de vis. Même scénario en Inde qui s'attend à une croissance du Pib de 8,6 %. Delhi estime de « très urgent » de lutter contre les prix (+ 17 % pour les prix de gros agricoles). En Chine, la sécheresse compromet les récoltes et ruine les efforts contre l'inflation. « Le plus inquiétant, estime Edgardo Torija Zane, économiste chez Natixis, c'est que l'inflation menace la croissance des pays émergents d'Asie ». Choc de la hausse des prix « En 2010, le choc de la hausse des prix alimentaire en dollars a atteint en moyenne 29 %, précise t-il, mais ce choc a été plus fort pour les pays qui refusent de laisser leur monnaie s'apprécier ». La Chine, le Vietnam, l'Inde et l'Indonésie sont dans ce cas. Cet expert distingue les pays exportateurs net de matières premières comme la Malaisie, de ceux qui en sont importateurs net comme la Corée ». Pour les premiers, la hausse du prix des matières premières peut être profitable dans un premier temps. Pour les seconds, le risque de dégradation de la balance courante menace avec à la clé l'obligation d'augmenter les subventions alimentaires et en énergie et d'accentuer le déficit budgétaire. Laurent Chemineau

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :