Mittal ne prévoit pas de nouvelles restructurations en Europe... ni de croissance

 |   |  244  mots
\"Il n\'y a pas de croissance [en Europe], pas de projets majeurs, pas de créations d\'emplois\". Dans une interview accordée au quotidien économique Les Echos, le PDG d\'ArcelorMittal, Lakshmi Mittal, estime que la demande en acier ne retrouvera jamais son niveau d\'avant crise.\"Une base industrielle durable\"Le dirigeant du géant de l\'acier - qui compte 260.000 salariés dans le monde dont 20.000 en France -  indique cependant que le \"plan d\'optimisation des actifs\" annoncé permettra \"de créer une base industrielle durable en Europe, adaptée à la demande de [leurs] clients\". De nouvelles restructurations ne sont donc pas à prévoir.Lakshmi Mittal ne prévoit pas non plus de changements de sa stratégie d\'investissement dans les mines. \"Nous avons réduit nos participations dans deux projets miniers canadiens, Baffinland et Labrador Trough, dans le cadre de notre stratégie de désendettement, mais nous ne nous sommes pas désengagés\", indique-t-il.Une perte de 3,73 milliards de dollars en 2012Mercredi, le groupe a annoncé une perte nette de 3,73 milliards de dollars pour 2012. \"La demande en acier a reculé de 9% en Europe en 2012, ce qui fait qu\'au total, sur la période de 2007 à 2012, le marché a chuté de 30%\", explique Lakshmi Mittal.En 2011, la dette d\'ArcelorMittal s\'élevait à 22,5 milliards de dollars. L\'entreprise estime pouvoir ramener ce montant à 17 milliards de dollars à la fin du premier semestre grâce à ses différentes cessions.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :