BPI : Royal souhaite prêter plus aux femmes qu'aux hommes

 |   |  388  mots
\"Un coup de pouce\" pour les femmes. Tels sont les mots d\'orde de Ségolène Royal, fraichement nommée à la vice-présidence de la Banque publique d\'investissement, pour insuffler l\'esprit entreprise à la gent féminine. Invitée lundi matin sur France Inter, la Présidente du conseil régional de Poitou-Charentes a estimé qu\'il fallait encourager les femmes à se lancer dans l\'entrepreneuriat pour relancer la croissance. D\'où l\'idée de les avantager financièrement par rapport à leurs homologues masculins.Inciter les femmes à entreprendre\"Parmi les créateurs d\'entreprises, il n\'y a que 25% de femmes, alors qu\'elles sont d\'avantage diplômées que les hommes\", a déploré lundi matin l\'ancienne candidate socialiste à la présidence de la République. \"Vous imaginez toutes les PME qui pourraient être créées dans notre pays?\", a poursuivi Ségolène Royal. Et de préciser: \"c\'est pourquoi j\'entends généraliser ce que nous faisons déjà dans nos régions en donnant un coup de pouce aux femmes qui entreprennet parce qu\'elles ont plus que les hommes des difficultés d\'accès au crédit bancaire\".Voir ( et écouter) les premières minutes de l\'interview:La BPI, le PS, l\'action du gouvernement ..... par franceinterInterrogée sur ce qu\'elle entendait par ce \"coup de pouce\", la Présidente de Poitou-Charente n\'a pas caché son souhait de faire deux poids deux mesures. \"Par exemple, ce que je fais dans ma région: je donne 20% de plus aux femmes dans le cadre de la bourse Désir d\'entreprendre qui peut aller jusqu\'à 10.000 euros, donc pour les femmes 12.000 euros et qui leur permet de créer leur activité\".La Commission européenne se penche sur le cas des PMEUne annonce faite quelques jours avant que la Commission européenne n\'annonce son souhait de \"faciliter la vie des petites et moyennes entreprises, qui sont le principal moteur de l\'économie européenne\", ce jeudi dans un communiqué. Consciente de l\'entrave à la création que représentent certaines lois européennes contraignantes, la Commission fera des propositions d\'ici juin pour aménager ou simplifier ces différentes lois afin de mieux répondre aux spécificités des PME.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :