De nouveaux pilotes pour sauver Corsairfly

 |   |  305  mots
De nouveaux pilotes à Corsairfly (Corsair) pour éviter le crash. C'est ce mercredi que la nouvelle gouvernance de la compagnie aérienne de Nouvelles Frontières - filiale du géant du tourisme, TUI - se met en place. Alors que Jean-Marc Siano, le président du directoire de Nouvelles Frontières, prend également les fonctions de PDG de Corsair, le groupe confie le poste de directeur général à Pascal de Izaguirre, 52 ans, considéré comme l'une des pointures du transport aérien tricolore après 17 ans passés à Air France. Ils remplaceront le PDG actuel Hervé Pierret. Directeur général adjoint d'Air France en charge de l'exploitation où il se distingua en maintenant la totalité du programme de vols au hub de Roissy malgré l'accident du terminal 2E en 2004, Pascal de Izaguirre, qui était membre du comité exécutif et du conseil d'administration d'Air France, a l'expérience des grands rendez-vous.Le défi de la restructurationCet énarque en aura besoin pour relever la tâche qui lui est confiée?: réussir le plan de restructuration de Corsair, décidé le 31?mars avant son arrivée, qui prévoit une réduction de près de 25?% des effectifs, aujourd'hui proches de 1.500 personnes. Mais aussi une réorientation de la compagnie vers un meilleur service, seul moyen d'augmenter la recette unitaire et générer des revenus supérieurs aux coûts, très élevés. La partie est loin d'être gagnée. Sans même parler du tandem avec Jean-Marc Siano, qui laisse perplexe dans le secteur, Pascal de Izaguirre devra composer avec des syndicats très virulents qui n'hésiteront pas à s'opposer au changement. En revanche, si la restructuration est menée à bien, il est clair que la question d'un rapprochement avec une ou d'autres compagnies françaises se posera.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :