Consensus pour étaler l'emprunt

 |   |  328  mots
finances publiques« L'historique des grands emprunts doit nous amener à emprunter fort, en une fois, c'est ça la logique financière », a déclaré dimanche la ministre de l'Économie, Christine Lagarde. Elle s'est ainsi opposée à la prise de position d'Alain Juppé, coprésident de la commission de réflexion sur le grand emprunt, qui suggère d'étaler celui-ci sur plusieurs années. L'ancien Premier ministre préconise d'emprunter chaque fois « 20 à 25 milliards d'euros », car « la France ne peut pas en une seule année s'endetter massivement de façon supplémentaire ».Y a-t-il donc débat entre le gouvernement et la commission Juppé-Rocard ? En fait, la position de cette dernière fait l'objet d'un consensus au sein de l'administration, où l'on exclut l'hypothèse d'un très grand emprunt réalisé en une seule fois. Car emprunter d'un coup une centaine de milliards d'euros, comme certains en évoquent l'hypothèse, ce serait s'égarer hors des réalités financières. « Quand l'État américain emprunte, il lance des tranches d'un montant maximal de 20 milliards de dollars, explique un expert. Vouloir aller au-delà, c'est prendre le risque que les investisseurs se retirent de l'opération, afin de faire monter les enchères, autrement dit le taux d'intérêt servi. » La solution serait donc l'étalement défendu par Alain Juppé, avec un total sans doute bien inférieur à 100 milliards. La commission pourrait s'arrêter à un chiffre plus proche de 60 milliards.Un coût élevéLes experts de Bercy ne militent pas non plus pour un appel à l'épargne du grand public. Tout simplement parce que ce choix très politique coûterait très cher au budget de l'État. Il faudrait rémunérer l'emprunt à 4,5 % au moins ? en référence à l'opération EDF ?, sans compter les commissions versées aux banques. Or, aujourd'hui, l'État verse seulement 3,50 % d'intérêt pour ces emprunts à dix ans sur les marchés financiers. I. B.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :