Le palais de la Mutualité est sauvé

mutuellesLe sauvetage du palais de la Mutualité coûtera au total une centaine de millions d'euros. Mais, grâce à l'intervention financière des mutuelles, ce haut lieu historique restera dans le giron mutualiste, fidèle à sa vocation première d'accueil de colloques et d'événements, d'une part, et de centre de santé, d'autre part.La mise sous administration provisoire de l'ancien propriétaire de cet immeuble du Ve arrondissement de Paris, la Fédération de la mutualité parisienne (FMP), décidée par l'Autorité de contrôle des assurances et des mutuelles en novembre 2008 pour « insuffisance dans la solvabilité et la gestion de l'organisme », risquait de contraindre à la vente du bâtiment. Valorisé à 53 millions d'euros, il a finalement été apporté à une société civile immobilière dont les parts sont détenues par ceux qui y ont investi, à savoir : la FMP, la Fédération nationale de la mutualité française (FNMF) et une quarantaine de mutuelles (dont Matmut, Macif, Harmonie Mutualité). Des travaux de modernisation vont être réalisés de juillet 2010 à fin 2011 pour un coût de 20 millions d'euros. Et les locaux sont confiés en location pour trente-cinq ans à une société spécialisée, GL Events.soins préservésL'activité sanitaire et sociale (centre de consultations, réseau optique et dentaire, etc.) est elle aussi sauvegardée grâce à l'intervention de 14 mutuelles sous la forme d'« un apport de trésorerie de 11 millions d'euros à son groupement gestionnaire, l'Union régionale de la mutualité française (URMF) ». Une partie de la cotisation de ces mêmes mutuelles à la fédération sera affectée au redressement de ces activités sanitaires et sociales pendant la période 2009-2015, ce qui représente un total de 20 millions d'euros. Le maintien du centre de santé dans une annexe du palais de la Mutualité sera accompagné d'une réorganisation des soins proposés « mais, au total, le nombre d'heures de consultation va augmenter », affirme la Mutualité. S.So.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.