Le centre de la France redevenu attractif

Depuis le début des années 2000, la plupart des espaces ruraux sont redevenus « largement attractifs » pour une population à la recherche d'un meilleur cadre de vie et d'un foncier abordable. Ainsi, écrit l'Insee, « la croissance démographique devrait être proche dans les régions rurales du centre de la France (Auvergne, Limousin), en Ile-de-France, en Alsace et en Franche-Comté ». « La population y augmenterait de 8 % à 10 %. » Les « politiques d'aménagement du territoire ont désenclavé certaines zones », explique Olivier Léon. « Il est désormais possible de rejoindre certaines capitales régionales avec un TGV ou une quatre voies, là où c'était impossible il y a vingt ans.» Le Limousin et l'Auvergne bénéficient de plus du dynamisme démographique de la région Rhône-Alpes, dont le « trop-plein » profite à ses voisines. L'Auvergne devient une « extension de la grande périphérie lyonnaise », souligne Olivier Léon. Tous les espaces ruraux ne sont cependant pas logés à la même enseigne : en témoigne la situation de la Champagne-Ardenne (voir article). Par ailleurs, malgré cette attractivité retrouvée, l'Auvergne et le Limousin resteront en 2040 parmi les régions les plus âgées, avec une moyenne de 46,3 et 47 ans, contre 43,6 ans au niveau national.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.