La France de 2040 aura des rides et vivra au bord de la mer

A l'horizon 2040, la population française continuera à se concentrer dans le Sud et sur le littoral, selon une étude de l'Insee. La population, qui atteindra alors 73,19 millions d'habitants, progressera en effet essentiellement en Midi-Pyrénées (+ 27,9 %), en Languedoc-Roussillon (+ 28,5 %), dans les Pays de la Loire (+ 26 %), en Bretagne (+ 24,1 %), et en Rhône-Alpes (+ 22,8 %).Le Midi perdra cependant de son attractivité. En Provence-Alpes-Côte d'Azur et en Corse, la population va croître plus lentement qu'entre 1990 et 2007, à un rythme de 15 % à 17 %, proche de la moyenne nationale. Le Midi finirait ainsi par suivre l'Ile-de-France, dont l'attractivité s'essouffle depuis les années 80, en raison des prix élevés du foncier et d'un cadre de vie parfois dégradé. L'Insee prévoit que la population d'Ile-de-France ne progressera que de 10 % seulement d'ici à 2040, c'est-à-dire au même rythme que les régions du centre que l'on a si souvent décrites comme sinistrées. Autres régions en perte de vitesse : le Nord-Pas-de-Calais, la Bourgogne, la Lorraine et la Champagne-Ardenne. Le dynamisme démographique y sera « moindre qu'ailleurs », souligne l'Insee, et ce « dans le prolongement des tendances passées ». La Champagne-Ardenne serait même marquée par la décroissance de sa population (? 2 %). Les départements de la Haute-Marne et des Ardennes ont rencontré de fortes difficultés économiques, rappelle Olivier Léon, statisticien à l'Insee. A cela s'ajoute « l'absence d'une grande métropole et de pôles universitaires susceptibles d'attirer la population jeune et les activités tertiaires ». La proximité de l'Est francilien accentue encore cette émigration économique, souvent faite de « départs sans retours », explique Olivier Léon.Un implacable vieillissement L'étude de l'Insee montre également l'implacable vieillissement de la France (voir graphique ci-dessus). Le nombre de décès va augmenter avec « l'arrivée aux grands âges des générations du baby-boom », rappelle l'Institut. L'âge moyen en France passera de 39,1 ans en 2007 à 43,6 ans en 2040. Sur la décennie 2030-2040, le nombre de décès dépassera celui des naissances dans les deux tiers des régions... Le désir des retraités de s'installer en Corse pourrait en faire la région la plus vieille de France... Le nombre de personnes de plus de 60 ans progresserait ainsi de 67 %, pour atteindre 22,6 millions. A contrario, avec 16,5 millions d'individus en 2040, le nombre des moins de 20 ans progressera de 4 % seulement. En dehors de l'Outre-mer, l'Ile-de-France et le Nord-Pas-de-Calais resteront les deux régions les plus jeunes. La région capitale reste attractive à l'âge des études, et déficitaire dès l'âge des 30 ans, rappelle l'Insee. Enfin, mauvaise nouvelle, la population des 20-59 ans, qui regroupe l'essentiel des ressources en main-d'oeuvre, devrait baisser légèrement de 1 %.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.