Sarkozy : "On parle de crise économique... ce qui me préoccupe le plus, c'est la crise des idées politiques"

 |   |  366  mots
Nicolas Sarkozy n\'aura pas attendu longtemps pour sortir de son silence. L\'ex-président de la République, qui a démissionné jeudi 4 juillet du Conseil constitutionnel après l\'invalidation de ses comptes de campagne à la dernière élection présidentielle, a commenté sur Twitter sa visite au siège de l\'UMP. \"Ceci n\'est pas ma rentrée politique\", a-t-il affirmé, ce lundi 8 juillet, alors que les rumeurs sur son retour se font de plus en plus pressantes.L\'ancien candidat en a profité pour tacler au passage le conseil constitutionel : \"Respecter les institutions, ce n\'est pas en accepter toutes les décisions \", a-t-il posté sur le réseau social à l\'intention des Sages de la rue Montpensier. \"On parle de crise économique, financière, politique...Il y a une crise qui me préoccupe beaucoup plus, c\'est la crise des idées politiques\", a-t-il également déclaré aux membres de l\'UMP. \"Ceci n\'est pas ma rentrée politique. Le jour où je reprendrai la parole ce sera pour parler aux Français de la France.\"— Nicolas Sarkozy (@NicolasSarkozy) July 8, 2013 A en croire son discours, il n\'est pas près de retourner dans l\'arène : \"Je continuerai mon chemin avec le souci du recul, de la réflexion, de l\'écoute, de la paix dont j\'ai besoin après tant d\'années d\'exposition\". L\'élection présidentielle de 2017? Pour Nicolas Sarkozy, il est \"indécent d\'en parler\". \"On parle de crise économique, financière, politique...Il y a une crise qui me préoccupe beaucoup plus, c\'est la crise des idées politiques\"— Nicolas Sarkozy (@NicolasSarkozy) July 8, 2013 \"Mais il y a quelque chose d\'indécent à parler du rendez-vous de la présidentielle alors que les Français souffrent.\"— Nicolas Sarkozy (@NicolasSarkozy) July 8, 2013 L\'UMP est en proie à une grave crise financière. Le parti de l\'opposition doit reverser 10,691 millions euros avant le 31 juillet. Selon une information exclusive de La Tribune, l\'UMP a déjà récolté 2,5 millions d\'euros en trois jours. Les généreux donateurs ont légué en moyenne 80 € pour sauver leur parti.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :