Un projet sous le feu des critiques

 |   |  302  mots
Le docteur Mark J. Cuffe est en passe de devenir une vedette aux États-Unis. Ce neurochirurgien est le héros d'un spot publicitaire de 33 secondes financé par la League of American Voters, et diffusé sur des chaînes locales aux États-Unis. « Comment le plan Obama peut-il réussir à couvrir 50 millions de nouveaux malades, sans nouveaux médecins ? » s'interroge cet expert, dans sa blouse blanche. Sa réponse : « Il ne peut pas. Ce plan va affecter nos personnes âgées, mettre fin au système Medicare, tel que nous le connaissons, rationner la couverture santé, les soins, ou les médicaments qui sauvent la vie, se traduire par des longs retards dans les traitements du cancer, ou pour des opérations chirurgicales de survie. C'est ce qui se passe déjà en Grande-Bretagne et au Canada. Ne laissons pas ce scénario se produire ici. »Il y a quelques jours, les chaînes nationales ABC ou NBC ont annoncé qu'elles refusaient de diffuser ce spot. Il est vrai que les arguments des opposants à la réforme d'Obama manquent cruellement de subtilité. « C'est un encouragement à l'euthanasie », dénonce par exemple le représentant républicain John Boehner. Mais les flèches décochées ? du camp républicain, mais aussi de celui des démocrates conservateurs (« blue dog democrats »), partisans de la rigueur budgétaire ? ont fini par atteindre leur cible. Au total, indique un sondage de CBS News Poll, seulement 36 % des Américains estiment que le gouvernement est plus apte à gérer la couverture maladie que le secteur privé. Soit 14 points de moins qu'au mois de juin? Les groupes de pression qui ont dépensé 60 millions de dollars depuis le début de l'été dans les spots publicitaires pour démolir le projet d'Obama ne doivent pas regretter leurs investissements? E. C.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :