En Russie, Renault fait carton plein

Le marché russe chute, mais les ventes de Renault continuent d\'y battre des records. La firme automobile tricolore a encore accru ses immatriculations de 23% en septembre en Russie, alors que le marché total (voitures et utilitaires neufs) chutait de 5%, selon les statistiques de l\'AEB qui font référence.Plus forte progressionLa marque française enregistre la plus forte progression, tous constructeurs confondus (à l\'exception de trois marques chinoises à la présence encore dérisoire). Sur neuf mois, la firme française a écoulé en Russie 12% de voitures en plus par rapport à la même période de l\'an dernier. Soit 155.000 unités. Le marché total, lui, dégringolait de 7% sur neuf mois. Deuxième marque la plus populaire localement derrière le constructeur national Avtovaz (Lada), Renault, qui détient 7,6% du marché, recreuse l\'écart avec les coréens Kia et Hyundai ou l\'américain Chevrolet et Volkswagen, qu\'il devance nettement sur neuf mois.Lada à la peineSi Renault s\'en sort très bien, Avtovaz - dont Renault détient 25% du capital - plonge (-20% en septembre, -14% sur neuf mois). Avtovaz  ne représente plus que 16,7% du marché auto russe. Le constructeur des Lada a d\'ailleurs enregistré une perte de 2,6 milliards de roubles (60 millions d\'euros) au premier semestre, contre un bénéfice net de 27,4 milliards de roubles (626 millions d\'euros) un an plus tôt.Doublement du potentielEt l\'histoire de Renault en Russie, où il produit depuis 2005, n\'est pas finie. Loin de là. Le constructeur compte en effet \"doubler ses capacités de production en Russie\", affirmait à latribune.fr, lors du dernier salon de Francfort en septembre, Bruno Ancelin, le patron des activités russes du groupe au losange.350.000 unités annuelles\"Nous disposons d\'un potentiel de 180.000 unités annuelles à Moscou, que nous devrions saturer cette année. Nous ajouterons des capacités de 170.000 véhicules à l\'horizon 2015 chez Avtovaz\", précisait le dirigeant.Soit 350.000 unités en tout. C\'est 60% des volumes que Renault produit... en France.  L\'usine d\'Avtovaz à Togliatti devrait effectivement  lancer prochainement sur ses chaînes deux véhicules pour le compte de Renault.Vive le Duster!Renault doit son succès en Russie à ses Logan et Sandero à bas coûts, vendues sur place sous la marque Renault et non Dacia, mais aussi et surtout à son 4x4 Duster. Produit à Moscou, ce dernier représente 40% des ventes locales de la firme tricolore. C\'est d\'ailleurs le 4x4 le plus populaire en Russie. Ses ventes ont progressé de 122% sur neuf mois à 60.400 sur neuf mois.Mieux que le vieux NivaIl précède largement le fameux Chevrolet Niva, un vieux 4x4 pas cher lancé par Lada au milieu des années 70 et produit dans une co-entreprise avec l\'américain GM. Rustique, pas trop onéreux, parfaitement adapté aux routes russes en médiocre état et au climat rigoureux, le Duster obtient des scores supérieurs de 40% à ceux du Niva.PSA chute en RussieSi Renault cartonne en Russie, en revanche le groupe PSA y est à la peine. Ses immatriculations ont plongé de  26% en septembre, de 20% sur neuf mois, avec une part de marché en retrait de 2,3% avec les deux marques Peugeot et Citroën. PSA souffre de produits pas forcément bien adaptés aux goûts locaux et dont le taux de fabrication local est insuffisant pour que les tarifs soient vraiment attractifs.  

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.