Nolwenn Allano, l'assurance française en Turquie

 |   |  501  mots
Nolwenn Allano déborde d'énergie. Ce Français de 37 ans dirige depuis dix ans la filiale turque du courtier d'assurances français Gras Savoye qui compte une centaine de salariés, basés essentiellement à Istanbul mais aussi à Ankara, Bursa, Izmir, Samsun et Gaziantep. L'objectif à court terme de ce jeune directeur régional est d'ouvrir une dizaine d'autres bureaux dans les douze prochains mois. « Gras Savoye compte 42 filiales à l'étranger et nous sommes dans le peloton de tête en matière de revenus et de rentabilité, se félicite Nolwenn Allano qui a reçu en juin l'oscar de l'investissement décerné par la chambre de commerce franco-turque. Cela était inimaginable en 2001 lorsque nous avons initié nos opérations en Turquie. » Une belle part du lionLe courtier français avait en effet choisi une période sombre pour s'implanter en Turquie, au moment où l'économie du pays était balayée par une grave crise financière. Nous avons été les derniers entrants sur le marché et avons dû développer une stratégie de niche, explique ce jeune Versaillais d'origine bretonne. Aujourd'hui, en Turquie, nous sommes le premier courtier d'assurances en matière de risques consulting. Nous nous sommes taillé une belle part du lion non pas en nous battant sur les prix mais en créant une offre différenciée. L'essentiel de notre travail consiste à créer une approche ?risk management?. En Turquie, il y a de grosses PME-PMI prêtes à nous suivre sur une approche de gestion de leurs risques. » Nolwenn Allano, diplômé de l'École supérieure d'assurances, est ainsi à l'origine de la création d'une plate-forme régionale de gestion des risques qui dispose notamment de spécialistes environnementaux intervenant dans une dizaine de pays pour suivre leurs clients turcs. Il s'est aussi donné pour mission de « faire une marque ?made in Turkey? alors que celle-ci dispose actuellement d'un « défaut de confiance ». « Notre sujet est d'aider les entreprises turques à investir à l'étranger en créant un capital confiance. »Après dix années passées à Istanbul, Nolwenn Allano affirme ne pas se lasser du pays. « Il faut vivre les choses de manière passionnelle, entretenir ce que l'on a tout en pensant à l'étape suivante. » Ce jeune dirigeant aux cheveux coupés au carré avoue une passion pour « l'assurance » mais aussi et surtout pour « Gras Savoye », une société au sein de laquelle il a débuté sa carrière et qui lui « a permis d'avoir un statut d'entrepreneur ». « Dans une autre société, je serais parti au bout de trois ans. Mais grâce à cette durée, nous disposons aujourd'hui d'un accès au patronat turc qui nous permet de créer une vraie valeur. » Pas de projet de retour ni de départ donc pour Nolwenn Allano, d'autant que le marché de l'assurance devrait connaître « un rattrapage fulgurant d'ici les cinq prochaines années ». La Turquie, 17e économie mondiale, se situe actuellement au 67e rang en matière d'assurance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :