L'Île-de-France paralysée par la neige mercredi

 |   |  232  mots
Circulation des poids lourds interdite, ensemble du réseau de bus à l'arrêt à Paris, trains transiliens roulant au ralenti, tour Eiffel fermée au public, tout comme le funiculaire de Montmartre, automobilistes bloqués, voitures abandonnées et rames de RER ou de métro manquantes, faute de conducteurs pouvant rejoindre leur poste : une tempête de neige spectaculaire s'est abattue sur la région parisienne mercredi en milieu de journée. Le trafic aérien, faute de visibilité, a été suspendu de 15 heures 30 à 17 heures à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle. À Orly, après 30 minutes de fermeture, seule une des deux pistes a pu être dégagée et rouverte. Le Premier ministre François Fillon, en partance pour Moscou, a décollé avec trois heures de retard. Certaines compagnies ont dû annuler des vols et les reprogrammer pour jeudi.Cinq mille policiers et gendarmes dans l'ensemble de la France, dont 2.000 en Île-de-France, ont été déployés en renfort pour faciliter la circulation, mais le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, lors d'une conférence de presse, a assuré « qu'à ce stade, il n'y a pas de pagaille ». Météo France avait placé une quinzaine de départements en état de vigilance orange jusqu'au milieu de la soirée pour un « épisode pluvio-neigeux avec un risque marqué de pluies verglaçantes ». Le manteau neigeux a atteint 15 centimètres par endroits. I. R.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :