Garuda veut lever 500 millions de dollars pour financer son ambitieux plan de vol

 |   |  424  mots
Garuda International, le retour. Après avoir été mise à l'index pendant des années, en raison de sa responsabilité dans plusieurs accidents qui lui a valu d'être sur la « liste noire » du transport aérien européen, la célèbre compagnie aérienne indonésienne, s'emploie depuis l'an dernier à regagner le cercle de la compétition internationale. Et cela lui réussit plutôt bien. Sur son plan de vol, Garuda International a en effet déjà franchi plusieurs étapes. La société a dans un premier temps réussi à améliorer ses conditions de sécurité, ce qui lui a permis en 2009, après six ans d'interruption, d'être de nouveau autorisée à reprendre ses vols vers l'Europe. La ligne vers Amsterdam a ouvert le bal en juin. D'autres devraient suivre, selon le groupe qui prévoit de desservir l'Italie, Londres, Paris et Francfort cette année. Enfin, pour consolider son internationalisation, Garuda a également signé un protocole d'accord avec Sky Team en vue de rejoindre l'alliance qui souhaite se renforcer en Asie dès 2012. Forte de ces avancées, la compagnie, qui a publié en 2009 un bénéfice supérieur à 100 millions de dollars, affiche un ambitieux plan de développement sur les trois à quatre prochaines années. Côté destinations, Garuda envisage de desservir plus de 60 lieux d'ici à 2015 contre une quarantaine actuellement. La compagnie devra à cette fin considérablement étoffer sa flotte, afin de disposer des 116 avions qu'elle escompte d'ici à 2014, contre 70 aujourd'hui. Elle a d'ores et déjà fait l'acquisition en juillet dernier à l'occasion du salon de Farnborough (Royaume-Uni), de six Airbus 330-200, dont la livraison est prévue pour le quatrième trimestre 2012. Elle envisage également de se doter de Boeing 777 et 737. Au total, l'augmentation de ses vols domestiques et internationaux devrait, selon ses estimations, lui permettre de faire passer le nombre de passagers de 10 à 27 millions. Montant plus élevéPour financer ses projets, son président a rappelé la semaine dernière qu'il envisageait de lever 500 millions de dollars sur le marché boursier de Jakarta. Un montant plus élevé que celui évoqué l'an dernier alors que l'opération avait été reportée à la demande des auditeurs qui réclamaient plus de temps pour étudier les comptes. À l'époque, les analystes tablaient plutôt sur 300 millions de dollars. L'opération est prévue pour le 11 février prochain. À cette occasion, la société - qui mettra 36 % de son capital en Bourse - émettra 9,36 milliards d'actions, dont 79 % nouvelles. La campagne de promotion, elle, devrait démarrer le 14 janvier. Marjorie Bertouille

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :