De grosses acquisitions stratégiques mais rares

Si les périodes de crise sont particulièrement dures pour les groupes endettés ou mal préparés à subir une baisse drastique de leur activité, elles peuvent également s'avérer idéales pour saisir des opportunités. Car qui dit recul des performances financières dit aussi repli des valorisations pour les plus démunis. Une aubaine pour ceux qui, au contraire, ont réussi à maîtriser leurs coûts et à reconstituer leur trésorerie. Devenant par la même occasion de parfaits raiders. Une stratégie opportuniste qu'ils se doivent, de toute façon, d'adopter, l'atonie de la consommation et des investissements les condamnant à trouver coûte que coûte des relais de croissance. Plusieurs acteurs majeurs du CAC 40 ont suivi cette stratégie dès l'an dernier. À commencer par EDF, qui n'a pas ménagé ses efforts pour accroître son influence hors de l'Hexagone. Il a ainsi acquis British Energy et noué un partenariat avec Centrica en Grande-Bretagne, pris le contrôle du deuxième énergéticien belge, SPE, sans parler de la reprise des activités nucléaires de Constellation aux États-Unis. Tout cela pour la modique somme de... 14,7 milliards d'euros. Les promesses de 2010D'autres, comme Sanofi-Aventis, ont également pris l'option de la croissance externe. Tout comme certaines sociétés financières, à nouveau à l'offensive après le dur passage à vide de 2008. Comme en témoigne l'opération majeure de BNP Paribas sur Fortis Banque.Pour autant, les cas n'ont pas été légion l'an passé, car nombre de fleurons de la cote ont d'abord privilégié la renégociation de leur dette et la reconstitution de leur trésorerie, quitte à faire appel au marché pour cela. Ce qui fait dire aux spécialistes que 2010 devrait voir fleurir les acquisitions durant le second semestre, les entrepreneurs ayant manifestement fait une croix sur la vigueur de l'activité des six premiers mois de l'année. L'eldorado a clairement été identifié du côté du soleil levant.Pascale Besses-Boumard

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.