Le déficit commercial de la France se dégrade en février, celui de janvier est revu à la baisse

 |   |  292  mots
La dégradation se poursuit. Le déficit commercial de la France s\'est creusé à 6,011 milliards d\'euros en février après 5,653 milliards en janvier, un chiffre révisé à la baisse, selon les données (corrigées des variations saisonnières)  publiées mardi par les Douanes. Début mars, le déficit commercial du mois de février avait été estimé à quelque 5,8 milliards d\'euros. Sur les deux premiers mois de 2013, le déficit commercial s\'inscrit à 11,665 milliards d\'euros (soit 13,031 milliards en brut) contre 12,161 milliards un an plus tôt (soit 13,536 milliards en brut). Le déficit de 2012 a été légèrement révisé, à 67,457 milliards d\'euros contre 67,500 milliards annoncé auparavant, après 73,913 milliards en 2011.Repli des exportations\"Les exportations enregistrent à nouveau un repli marqué: les livraisons de biens intermédiaires se tassent, tandis que les ventes aéronautiques et spatiales subissent à nouveau un aléa négatif\", expliquent les Douanes dans un communiqué. Les exportations sont estimées à 35,84 milliards d\'euros pour février. \"La baisse des importations (41,85 milliards d\'euros) se poursuit également, mais reste modérée du fait d\'un rebond des achats de matériels de transport (aéronautique et automobile)\", précisent les Douanes.Par régions, les exportations se sont contractées vers l\'Union européenne, notamment du fait d\'un repli des expéditions aéronautiques vers l\'Allemagne. Les ventes à l\'Afrique ont été portées par l\'envoi de médicaments et celles à destination du Proche et Moyen-Orient par d\'importantes livraisons de produits pétroliers raffinés et de céréales, ont constaté les Douanes.POUR ALLER PLUS LOIN:>> Le déficit commercial se dégrade en janvier, il est revu à la hausse pour 2012 et 2011 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :