Attaques de drones US : le Tribunal supérieur de Peshawar ordonne à Islamabad de les faire cesser

 |   |  467  mots
Un tribunal pakistanais a qualifié jeudi de \"crime de guerre\" les tirs de drones américains dans les zones tribales du nord-ouest du Pakistan et ordonné pour la première fois aux autorités locales de prendre une série de mesures pour mettre fin à ces attaques. Les autorités pakistanaises dénoncent publiquement les tirs de drones américains, effectués dans les sanctuaires talibans des zones tribales, près de la frontière afghane, même si en privé elles ont donné leur accord à certaines de ces attaques, selon des télégrammes diplomatiques. Or, des avocats pakistanais tentent depuis des mois de convaincre le Tribunal supérieur de Peshawar, grande ville du nord-ouest située à proximité de ces zones, de forcer les autorités à prendre des mesures concrètes pour empêcher ces tirs qui font aussi des victimes civiles.\"Le gouvernement du Pakistan et ses forces de sécurité doivent s\'assurer qu\'à l\'avenir il n\'y ait plus d\'attaques de drones sur le territoire souverain du Pakistan\", a tranché jeudi le juge Dost Muhammad Khan, qualifiant de \"crime de guerre\" ces tirs. Le Tribunal supérieur de Peshawar demande ainsi au Pakistan de soulever cette question au Conseil de sécurité de l\'ONU. Si les Etats-Unis bloquent une résolution en mettant leur veto, alors Islamabad devra saisir l\'Assemblée générale, souligne le juge. Si le Pakistan ne parvient pas à empêcher les tirs de drones après avoir épuisé ces recours, \"un avertissement\" devra alors être transmis aux Etats-Unis et les autorités pakistanaises pourront \"mettre fin aux (interventions des) drones qui attaquent le territoire pakistanais ou entrent dans l\'espace aérien du Pakistan\", ajoute le jugement en anglais, sans préciser si cela impliquait nécessairement d\'abattre ces appareils.3.577 victimes d\'attaques de drones, selon l\'Association britannique du journalismeSelon un bilan de l\'Association britannique du journalisme d\'enquête, les attaques de drones organisées par la CIA au Pakistan ont fait 3.577 morts depuis 2004, dont 884 civils. Le Tribunal supérieur de Peshawar a d\'ailleurs appelé les Etats-Unis à verser une compensation financière aux \"familles des victimes\" de tirs de drones. \"Cette décision est une victoire sur toute la ligne pour nous. Le tribunal nous a donné raison sur tous les points\", a déclaré à l\'AFP Shahzad Akbar, un des avocats à l\'origine de cette requête. Désormais, les autorités pakistanaises ont \"l\'obligation\" de faire cesser les tirs de drones américains, a-t-il ajouté. Si le prochain gouvernement, issu des élections législatives de samedi, ne fait rien pour les empêcher, il devra alors faire face à un \"outrage au tribunal\" ce qui pourrait à terme mener à la destitution du futur Premier ministre, a-t-il ajouté.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :