Des clauses secrètes dans l'accord nucléaire allemand

 |   |  185  mots
L'accord sur l'allongement de la durée de vie des centrales nucléaires en Allemagne présenté ce dimanche par le gouvernement (lire « La Tribune » du 7 septembre) comporterait des clauses secrètes selon la presse allemande. Jeudi matin, la « Süddeutsche Zeitung » affirmait que la « contribution » de 9 euros par mégawattheure (MWh) produit que les exploitants de réacteurs nucléaires devaient payer à partir de 2017 était indexée sur l'inflation et le prix de l'électricité. Dans la journée, l'agence DPA révélait d'autres clauses secrètes favorables aux fournisseurs d'énergie. Ainsi, si un nouveau gouvernement décide de revenir sur la décision de ce week-end, les groupes concernés auront droit à des compensations. Par ailleurs, les coûts de maintenance exigés par le gouvernement ne dépasseraient pas 500 millions d'euros, alors qu'Angela Merkel n'avait jamais évoqué de limites aux investissements requis. Ces révélations jettent un nouveau trouble dans la politique énergétique du gouvernement fédéral qui n'a pas convaincu. L'aspect « secret » de ces clauses a été très fortement critiqué par l'opposition. R. G., à Francfort

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :