Qantas vise un retour à l'équilibre de la branche internationale dans deux ans

 |  | 266 mots
Lecture 1 min.
Qantas a enregistré sur l\'exercice clos fin juin la première perte annuelle depuis sa privatisation en 1995: 224 millions de dollars australiens (205 millions d\'euros), quasiment entièrement imputable à sa branche vols à l\'international.Depuis fin juin, la compagnie a décompté 300 millions AUD d\'économies réalisables et l\'alliance avec Emirates montre que la route est dégagée pour que la division internationale \"retourne à l\'équilibre lors de l\'exercice 2015, à partir d\'août 2014\", a déclaré Alan Joyce dans un entretien à la télévision australienne ABC.Qantas a annoncé jeudi la création d\'une alliance mondiale avec Emirates, qui prévoit de transférer de Singapour à Dubaï le hub de ses vols vers l\'Europe, et de coordonner prix et horaires des deux transporteurs. L\'accord ne prévoir pas cependant d\'échange d\'actions.Avec cette alliance, l\'australienne met fin à son partenariat de près de 20 ans avec British Airways sur ses vols vers Londres, une liaison baptisée \"la route kangourou\".Qantas sera par ailleurs la seule compagnie, outre Emirates, opérant depuis le Hall 3 de Dubaï World Central, premier hall au monde entièrement consacré à l\'Airbus A380.Pour les clients d\'Emirates, l\'accord facilitera l\'accès au réseau intérieur australien avec plus de 50 destinations et 5.000 vols hebdomadaires.La branche internationale de Qantas souffre de la hausse des coûts du carburant, d\'une concurrence accrue et de la crise dans la zone euro. Ses pertes pour le dernier exercice sont estimées par les analystes à quelque 450 millions AUD. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :