Safi croit à ses robinets jetables en plastique

 |   |  492  mots
hône-alpes/robinetterieSafi s'est taillé une réputation sur des marchés de niche très techniques. « Nous ne nous mesurons pas aux trois majors mondiales de la robinetterie plastique, qui se disputent les marchés du bâtiment et de l'adduction d'eau ; nous misons sur l'innovation et voulons apporter des solutions à nos clients dans des domaines exigeants, en travaillant avec eux dès la conception », explique Stéphane Moison, qui a repris cette PME basée à Taulignan (Drôme) en 2005, à l'âge de 27 ans, à la suite de son père. En 2009, ce centralien de formation est à la tête d'un groupe de 140 personnes, dont 80 en France (63 au siège), avec depuis dix ans un deuxième site de production en Grande-Bretagne. Dotée de 8 millions d'euros de capitaux propres, la PME met en avant sa réactivité et sa connaissance du marché pour expliquer sa réussite. Ainsi, Safi a lancé voici dix-huit mois des robinets jetables adaptés aux Flexitanks (citernes souples à usage unique placées dans un conteneur). « Nous avons investi 400.000 euros sur ce projet et nous allons réaliser plus de 1 million d'euros sur ce marché en 2009 ; nous devrions passer à 3 millions en trois ans avec ces produits », précise Stéphane Moison.8.000 références Safi poursuit de la sorte son développement. Si le niveau d'activité a augmenté de 50 % en quatre ans, à 14,3 millions d'euros en 2008 (avec un résultat de 890.000 euros), l'objectif affiché pour 2020 est de hisser le chiffre d'affaires à 40 millions d'euros. Pour autant, la société n'échappe pas à la crise, même si elle s'en sort plutôt mieux que d'autres : en septembre 2009, son chiffre d'affaires accusait une baisse de 8 % à taux de change constant, alors que le secteur chutait de 30 %. La PME se réjouit notamment de la signature d'un contrat-cadre avec le chilien Codelco, premier producteur de cuivre au monde. Il faut dire que la Société Anonyme de Fabrication Industrielle (Safi), créée en 1963 par Jacques Moison alors que la matière plastique n'a pas encore révélé ses multiples possibilités, surfe sur le filon de ces robinets légers qui présentent une importante « inertie » à la corrosion des acides et autres fluides toxiques et résistent à des températures extrêmes. Dès ses premières productions, Safi était vite devenu un fournisseur indispensable pour les fabricants de pulvérisateurs agricoles. Aujourd'hui, l'entreprise restée familiale dispose d'une gamme riche de 8.000 références et compte quelque 1.500 clients de par le monde qui ont, en plus, la possibilité d'obtenir des produits conçus sur mesure. Les robinets thermoplastiques de toute taille sont destinés à quatre segments industriels (90 % de l'activité) : la chimie (mines, nucléaire, santé,?), la pulvérisation agricole, l'environnement (enfouissement des déchets, traitement de l'eau, des fumées, etc.) et la logistique (transport et stockage de produits chimiques). Ils sont tous testés à 100 % à leur sortie d'usine. Sans doute une des clefs du succès de la société.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :