1000 milliards d'euros pour le marché de l'énergie européen

 |   |  341  mots
Bruxelles doit présenter ce mercredi sa stratégie énergétique pour les dix ans à venir. Günther Oettinger, le commissaire européen à l'Énergie, devrait ainsi appeler l'Union européenne à investir pas moins de mille milliards d'euros pour les infrastructures, les nouvelles technologies et le stockage de l'électricité. Cette proposition prépare le terrain en vue du premier sommet européen consacré à l'énergie qui se tiendra le 4 février prochain. La Commission fixe l'efficacité énergétique, qui doit devenir un commerce profitable en lui-même, comme sa première priorité. « Tous les États membres ont convenu de la nécessité de décarboniser à plus long terme, mais il est peu probable de le faire en vertu des mesures existantes », estime-t-elle. La rénovation des parcs immobiliers en Europe devrait être accélérée par les incitations aux investissements et les instruments financiers innovants tels les fonds tournants. Les économies d'énergie dans les transports devraient être contrôlées par des standards d'efficacité énergétique pour tous les véhicules et par un véritable système d'étiquetage des voitures.Une infrastructure des réseaux d'énergie uniqueBruxelles plaide également pour la construction d'un marché énergétique intégré paneuropéen d'ici à 2015. Günther Oettinger est notamment favorable à une infrastructure des réseaux d'énergie unique et commune à tous les Vingt-sept à long-terme. « Je ne sais pas si c'était une bonne idée de séparer [en Allemagne] les réseaux et la production d'électricité, car nous nous retrouvons avec quatre propriétaires de réseaux différents », estime le commissaire.L'Europe a également besoin d'une approche commune des relations énergétiques extérieures, principalement vis-à-vis de ses partenaires clefs comme la Russie, mais aussi une plus grande coopération avec l'Afrique. En terme d'innovation technologique, quatre grands projets vont être lancés, notamment en matière de stockage et de biocarburant. Pour mettre en oeuvre cette stratégie, la Commission fera des proposition législatives dans les 18 prochains mois. Yann-Antony Noghès, à Bruxelle

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :