Crédit Mutuel Arkéa confiant en l'avenir

 |  | 448 mots
Lecture 2 min.
C'est sur la lancée d'un « dynamisme retrouvé en fin d'année 2009 » que démarre 2010, souligne Jean-Pierre Denis, président de Crédit Mutuel Arkéa. Ce groupe, rasemblant les fédérations de Crédit Mutuel de Bretagne, du Sud-Ouest et du Massif Central, avait enregistré une année 2008 difficile, plombée par sa banque d'investissement. L'an dernier, une page a été tournée. Le résultat net part du groupe s'est élevé à 154 millions d'euros (contre 31 millions en 2008) tandis que le produit net bancaire a été dopé (+ 25 % à 1,34 milliard) par l'amélioration de la marge financière auprès des clients. Alors que le groupe a eu à déplorer deux départs de fédérations de Crédit Mutuel, qui ont rejoint le groupe cousin CM5-CIC, Jean-Pierre Denis se dit serein. D'abord la solidité du groupe est assurée affirme t-il, avec un ratio de fonds propres (Tier 1) de 11,9. En outre, « lorsque Ronan Le Moal (directeur général, Ndlr.) et moi sommes arrivés il y a dix huit mois, nous avons examiné ce que recouvraient les partenariats avec les autres fédérations. Nous avons observé que l'apport était sans commune mesure avec les sommes que nous avions investies. Nous avons proposé à nos partenaires de faire évoluer ces alliances ou d'y renoncer ». Devant leur peu d'appétit, chacun a repris ses billes. Et Arkéa a pris un nouvel élan.virage vers l'institutionnelAprès avoir décidé de gérer en extinction le trading pour compte propre, les dirigeants ont souhaité se développer par croissance interne et externe. Arkéa a fusionné ses activités de banque en ligne sous le nom de Fortuneo Banque en novembre, elle a réalisé en 2009 une croissance de sa collecte en assurance vie supérieure à celle du marché de 2%, et enregistré une hausse de 11% de son portefeuille d'assurance non vie. Surtout, le groupe a engagé un virage auprès des institutionnels et des collectivités locales. Elle a recruté un ancien du Crédit Local qui a constitué une équipe d'une dizaine de personnes à l'automne. La production de crédit aux collectivités à été multipliée par 5 en 2009 par rapport à 2008 et 2010 «s'annonce bien». Enfin, dans le secteur des services (titres et moyens de paiement), Arkéa s'est développé en croissance interne avec la création de ProCapital Banking Services et en externe avec l'acquisition, en novembre, de Monext. Spécialiste des moyens de paiements, Monext est l'un des outils de la stratégie de Jean-Pierre Denis qui entend développer sa banque « en étant au service du développement de ses concurrents » . G.L. S.DRJean-Pierre Denis, président de Crédit Mutuel Arkéa.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :