Grand succès pour le deuxième emprunt à 50 ans de l'histoire française

Dans un climat toujours difficile pour les dettes souveraines, la deuxième émission obligataire française à 50 ans de l'histoire s'est très bien déroulée. A l'issue de l'opération, la nouvelle Obligation assimilable au Trésor (OAT) arrivant à maturité en 2060 et portant un coupon de 4?%, dont la création avait été annoncée mardi, a suscité une forte demande de 8,3 milliards d'euros. Soit plus de 1,6 fois le montant de 5 milliards d'euros finalement alloué par l'Agence France Trésor (AFT), qui tablait initialement sur une émission comprise entre 3 et 5 milliards.L'AFT a en outre annoncé avoir payé une prime de seulement deux points de base (0,02?%) par rapport à la précédente OAT de référence à 50 ans, la 4,0?% à échéance 2055, dans le bas de la fourchette de 2 à 4 points initialement annoncée. émise en 2005, le rendement de l'OAT 2055 s'établissait hier à 4,137?%.Afin d'assurer un succès maximal à l'opération, l'AFT avait précisé mardi que cette ligne obligataire, d'une maturité extrèmement longue, serait « par la suite abondée pour répondre à la demande des investisseurs et pour garantir sa liquidité ». L'agence a par ailleurs eu recours à la syndication bancaire, jugée plus sûre pour émettre de la dette. J. B.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.